Actu

Google Chrome: retour sur une stratégie de communication "bulldozer"


Google Chrome, l’un des plus jeunes navigateurs web, a réussi en l’espace de 5 ans à détrôner les leaders du marché. Nous allons retracer la stratégie fulgurante de ce nouvel arrivant…

 

Le plan de com’ de Chrome

Google Chrome a commencé à prendre la parole lors de son lancement en 2008 et ce de façon de plus en plus intelligente.

L’année 2010 étant l’année la plus forte, le offline est lui toujours très présent et utilisé comme fil rouge dans ces différentes campagnes. Une constante : la charte graphique reste très épurée avec les codes couleurs de la marque. Ce schéma récapitule le plan de communication de Chrome d’année en année. Retour sur une stratégie gagnante.

2008 : Se faire des alliés.

2008 est l’année la plus forte dans la stratégie de communication de Google Chrome, ce jusqu’aujourd’hui.  C’est même une année déterminante pour la campagne de la marque.

Le lancement de Google Chrome fut accompagné d’une campagne éducative à destination d’une cible familiarisée à l’informatique. L’objectif de cette campagne: démontrer les capacités de Google Chrome. Les moyens déployés furent discrets mais confirment bien qu’ils sont à destination d’une cible éduquée pour traiter ces informations (site dédié, lien sur HP, annonce sur le blog, bande déssinée)

Communiquer auprès de cette cible a permis à Chrome de faire de cette communauté d’initiés à l’informatique, des relais d’informations qui viendront crédibiliser les actions menées par Google Chrome et diffuser l’information au plus grand nombre.

Notons que la boule tricolore n’a pas encore fait son apparition. Il n’y a d’ailleurs ni slogan, ni signature pour le moment.

2009 : Stratégie 100% basée sur le logo

2009 se placera sous les couleurs du logo de Google Chrome. La majorité des créations sont accompagnées de la fameuse boule tricolore qui est largement mise en avant sur toutes les créations.

Google comme à son habitude, a opté pour des créations très simplistes : un fond blanc sur lequel on voit ressortir très clairement le logo. Il est en relief  et mis en avant. Celui-ci est souvent accompagné d’une simple signature « Google présente Chrome ».

La valorisation du logo dans les créations a pour but très simple, de marquer les esprits des internautes. Il faut donc familiariser le public à ce logo. Les internautes peuvent même se l’approprier grâce au concours organisé en 2009, vous pouvez voir quelques créations qui ont été faites ici.

En fin d’année, Google va même jusqu’à masquer le logo dans l’opération « Give Chrome », sous-entendant alors que la reconnaissance du logo de Google Chrome est acquise par le public. 

2010 : l’année du  mass-média

Le lancement de la campagne Chrome intervient dans un contexte particulier : suite à un accord avec la Commission européenne, Microsoft va devoir proposer dès mars 2010, à tous les détenteurs d’un ordinateur équipé de ses systèmes d’exploitation Windows, une mise à jour permettant de télécharger un autre navigateur que le sien.

Google a voulu anticiper la chose en faisant entrer dans notre quotidien la présence « visuelle » du navigateur Chrome. Avec sa publicité, Google aide les internautes à mémoriser son logo pour qu’ils puissent faire le bon choix le moment venu.

Il décide donc de surprendre et d’apparaitre là où on ne l’attend pas en investissant alors les rues et métros de France.

Il choisit de grands formats très impactants et couvre le plus largement possible la France avec de l’affichage (4×3) et de la presse (couverture du 20mn, dont l’audience nationale est de 2,7 millions de lecteurs par jour).

Google Chrome reste fidèle à la campagne online, avec des créations très épurées et le logo qui y occupe une large place.

Les formats étant plus importants, la communication écrite prend place sous forme d’argumentaire afin d’informer les passants des capacités de Google Chrome, mais aussi des possibilités multiples qu’ils peuvent avoir en naviguant. Google Chrome réinvente l’expérience de la navigation sur internet.

A travers cette campagne de communication la marque souhaite se positionner sur la rapidité  qui est le maitre mot des body copy.

2011 : Pérenniser

Après une campagne massive en plurimédia, Google Chrome revient à l’essentiel et se focalise sur le online. Cette année a été marquée par le logo de Google Chrome qui passe d’un logo en relief à un logo plus soft.  

Chromebook et Chrome Web Store font leur arrivée, Google Chrome communique donc  sur ces deux nouveaux produits.

Il s’agit à présent d’investir l’esprit des personnes grâce à un fil rouge sur Internet, à savoir l’habillage de la homepage de sites à forte audience ainsi que les portails web, et bien entendu une campagne de display

classique. Afin d’insister sur la caractéristique « rapidité » de Google Chrome et de Chromebook, celui-ci met en place un advergame     « Beat the Boot » qui propose 5 mini jeux de 8 secondes : chacun se base sur le temps de démarrage du Chromebook. Le but de cet advergame est de démontrer que 8 secondes… c’est très court! Pourtant il suffit de ces quelques secondes pour que Chromebook démarre; on vous prouve donc par A + B que le navigateur est très rapide, vous le constatez par vous même dans le jeu ce qui est très ingénieux. D’ailleurs, nous vous invitons à y jouer! Cet advergame crée également un lien d’affinité avec les internautes, qui voit en Google un partenaire de divertissement et de jeu.

2012 : Renforcer

Google Chrome revient en mass média en ce début d’année avec notamment deux spots télé très remarqués : l’un avec la chanteuse phare de ce début d’année Irma, et le second racontant l’histoire d’un père qui écrit à sa fille.  Le point commun de ses deux spots est le registre émotionnel.

 

Entre 2008 et 2012, on constate que Google Chrome change son message. En effet, au début de sa campagne le message était orienté vers la technicité du navigateur web « surfer plus rapidement sur le web« . Désormais, le message joue plus sur l’émotionnel «  A vous de créer le web« . Cela étant, Google n’oublie pas le but principal de cette campagne qui est donc la promotion de ses outils; ainsi on peut retrouver dans ces spots télévisés le moteur de recherche, la plateforme de blog Google, le site de partage de photos Picasa, la boîte email Gmail…

Google Chrome souhaite faire du web, un web qui permet de retrouver des souvenirs, et surtout de les partager avec ses proches mais aussi avec le monde entier.

Les raisons du succès…

Le succès de Google est donc dû à la campagne qu’ils ont orchestré depuis 5 années. Dire cela serait vraiment réducteur. Bien évidemment, la campagne de communication est un facteur de réussite du navigateur web. Néanmoins, l’atout majeur de Google Chrome est Google. Le simple mot « Google » suffit à rassurer les internautes, car il est considéré comme un acteur majeur des nouvelles technologies à qui on pourrait même presque faire confiance les yeux fermés. La signature des premières campagnes était « Google présente Chrome » ce qui montre bien que le simple nom Google suffit à être rassuré.

Bien au delà de Google Chrome, on voit se dessiner une stratégie au global de Google, qui année après année gagne du terrain sur différents secteurs. Mardi 7 février 2012, Google annonce la sortie de Google Chrome pour Android 4, ce qui est un moyen d’accroître les parts de marché du navigateur (8.5% du trafic mondial d’internet est réalisé à partir d’un appareil mobile).  Pareillement, Google développe une stratégie qui vise les professionnels et souhaite faire migrer le système d’exploitation des individus de IE à Google, d’où la multiplication des outils bureautiques tels que Google Documents pour remplacer la suite office…

Google à travers ces outils n’a donc pas fini de conquérir le monde informatique,  cette firme de Montain View  semble ne connaître aucune limite, seul l’avenir nous dira jusqu’où Google est prêt à aller pour conquérir le monde…

 

Au final…

Les caractéristiques techniques de Google Chrome séduisent de plus en plus d’internautes qui l’adoptent très facilement. L’internaute se laisse aisément séduire par le nouveau navigateur web de par :

–          l’interface très épurée

–          la barre d’outils et de menu réduits à deux icones dans le coin supérieur droit

–          la fusion de la barre d’adresse et le champ de recherche au profit d’une barre intelligente : la omnibox

–          les fenêtres et onglets maniables à souhait (un onglet devient une fenêtre en un glissement de clic et vice versa)

–          une page d’accueil dynamique qui présente les 8 sites les plus visités, favoris et dernières pages visitées.

En janvier 2009, quelques mois après le lancement de Google Chrome, IE possédait 62% de PDM sur le marché français, et Google Chrome seulement 1%. En décembre 2011, IE avait déjà perdu 28% de PDM qui ont bien évidemment profité à Google Chrome. La PDM de ce dernier a donc augmenté de 22%. (Source : Stat Counter Global Stats)

 

Google à travers ces outils n’a donc pas fini de conquérir le monde informatique,  cette firme de Montain View ne semble connaître aucune limite, seul l’avenir nous dira jusqu’où Google est prêt à aller pour conquérir le monde…

 

Inès HILAIRE, Wang-Isabelle.

 

1 Comment

  1. Gilles Dubuc

    J’ai toujours utilisé Google Chrome comme deuzième navigateur.

    J’au dû le désinstaller, parce qu’il ne fonctionnait plus.

    Il mentionnait qu’il avait été mal fermé.

    Quand je veux le réinstaller, c’est toujours le même problème ou c’est le mot de passe qui n’est pas bon ou c’est le code.

    Je ne sais plus quoi faire, dois-je abandonner?

    J’ai suivi toutes les démarches et on me dit que j’ai déjà été inscrit et que les mots de passe ne sont jamais bons.

    S’il vous plaît, éclairez-moi.

    Gilles Dubuc

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.