Actu

Ton talent c'est de l'argent !

 

Montre moi ce que tu sais faire et je te dirai ce que tu vaux !

 

banniere-the-merit-shop3

C’est l’histoire d’une bande de créatifs qui voulait changer les règles de notre système économique. Comment? En rappelant aux gens qu’il y a des choses bien plus importantes que l’argent dans la vie.  The Merit Shop, lancé le 17 décembre 2013 par trois californiens, en est une belle illustration. Ce site de e-commerce utopique et un peu fourre-tout, propose aux internautes d’acheter des produits grâce à une monnaie d’échange bien particulière…une part de leur talent ! De son côté, la marque Aplomb & The Creative Conspiracy  a choisi d’imaginer ses vêtements en faisant appel au marketing participatif.

The Merit Shop

MeritShop

Le concept : “Sing a song. Tell a joke. Do whatever. Use creativity instead of money.”

The Merit Shop est le projet artistique et collaboratif fou, lancé fin 2013 par Daniel Soares, Pedro Sampaio et Joao Stein. A l’origine, l’expérience a démarré dans les rues de San Francisco. Une personne équipée d’une panière pleine de gadgets et de confiseries ainsi que d’une caméra, est allée à la rencontre des passants. En échange d’un peu de créativité partagée face à la caméra, ces derniers ont pu obtenir une récompense. Ainsi, on a pu croiser de jeunes apprentis chanteurs expérimenter toute l’étendue de leur voix, un jongleur et des équilibristes approximatifs, des danseurs un peu gauches, une maman-peintre, un club d’octogénaires s’improvisant poètes, un sans-abri triste racontant des blagues et des musiciens récitant leurs classiques. Daniel Soares raconte que « c’était une sorte d’expérience sociale. Nous voulions voir la réaction des gens, et surtout voir jusqu’où ils pouvaient aller pour une simple barre de chocolat ! ». Résultat, le public a été touché par la démarche puisque 90% d’entre eux ont accepté de jouer le jeu.

Découvrez ces talents éphémères en vidéo :

fond what if

De la rue à la toile : « Here, in this little corner shop of anarchy, the value is all in you. »

Après ce premier essai réalisé dans la rue, l’équipe de Daniel Soares a décidé de reproduire l’expérience sur le web en créant le site de e-commerce themeritshop.org. Ce e-shop au contenu anarchique propose le même concept que la panière-surprise. Un large éventail de bric-à-brac est mis en vente en échange des talents les plus fous. La vitrine du Merit Shop offre par exemple : une paire de chaussettes, un Ipod, une boîte de Kellogs, 1 kg de riz, un jeu de PS3 ou encore des crayons de couleurs. Si je souhaite acquérir l’un de ces « trophées », je dois cliquer sur sa photo, puis télécharger ma « création » sur YouTube, Instagram, ou Soundcloud. J’envoie ensuite le lien vers la page Facebook The Merit Shop ou bien par mail à themeritshop@gmail.com. Et c’est au jury composé de Daniel Soares, Pedro Sampaio et Joao Stein, que revient la tâche de choisir le grand acquéreur de l’objet. Les critères de sélection sont très simples : le talent doit être authentique et original et les premiers arrivés sont les premiers servis. Il faut donc être rapide car pour le moment, il n’y a que peu d’articles disponibles !

how it work

 

 Le mérite : un système économique à développer

The Merit Shop est un concept qui est partie de rien. Ses fondateurs ont financé tout le projet de leur poche, du matériel de montage vidéo, en passant par la conception du site internet, jusqu’aux produits mis en vente. Et oui les chaussettes de papi et les Crayolas ne viennent pas du monop’ d’à côté ! Ainsi, pour que le modèle économique et social défendu par The Merit Shop, perdure dans le temps, les mécènes et marques diverses sont les bienvenues pour contribuer au développement du projet. Vos objets les plus cocasses sont aussi acceptés !

Cependant, même avec peu de moyens, The Merit shop a réalisé une belle action : redonner le sourire aux gens, en leur faisant oublier les inégalités sociales, grâce à leurs talents.

tweet

Aplomb et sa Creative Conspiracy

Dans la même veine que The Merit Shop, Ryan Ryskamp a choisi de donner la parole aux clients de sa marque Aplomb, d’une façon très originale. Pour l’occasion, la marque a été rebaptisée Aplomb & The Creative Conspiracy.

3903

Le concept : « Les bonnes idées méritent d’être portées »

La Conspiration Créative regroupe les clients qui souhaitent s’impliquer dans le processus créatif des produits d’Aplomb en y apportant leurs idées. Tout commence sur la plateforme communautaire Conspiration Créative où les internautes sont invités à défendre une cause artistique ou militante, au travers d’un écrit (article, parole, message…). Les sujets peuvent être très variés:

TOP 10 articles

Une fois le texte mis en ligne, les autres membres de la Conspiration Créative décident de soutenir les projets qui les ont les plus touchés, par un système de points (votes). Les idées retenues sont ensuite transposées en oeuvres visuelles par un artiste, avant d’être imprimées sur les textiles d’Aplomb. Pour couronner le tout, la marque a choisi de remercier ses écrivains en herbes. Comment ? En leur permettant d’acheter le vêtement qu’ils ont inspiré, non pas en faisant le fond de leurs poches, mais en payant avec les points que la communauté leur a attribué. C’est un système participatif où chaque partie est gagnante. La marque s’inspire de multiples idées créatives pour vendre des produits design et en parallèle elle gagne en visibilité sur les réseaux sociaux grâce à l’effet « produit customisé ». De son côté, le « conspirateur créatif » y trouve son compte en étant acteur dans la conception d’un vêtement qui sera à son image, car représentant sa créativité et ses idées.

exemple creation Aplomb

La créativité des consommateurs : l’avenir des marques ?

Ces deux projets anticonformistes et à contre-courant de notre société, nous prouvent que des alternatives économiques, même fragiles, existent. Sans doute que pour se démarquer aujourd’hui, un des enjeux principal des marques réside dans l’implication plus importante du consommateur, dans leur stratégie commerciale. De nos jours, je trouve ce genre d’initiatives très appréciable. L’argent est passé d’un sujet tabou à un débat créatif. Comment ne pas être tenté d’adhérer à ce modèle idéaliste et fascinant ?

Lise Ollivier

24 Comments

  1. Manon

    Il ne me reste plus qu’à trouver mon talent pour avoir cette paire de chaussettes 🙂

    1. Tiffany

      Viive le troc!! Enfin un concept juste! Il n’y a rien de mieux dans la vie que l’échange de bon procédé 😉 Tant mieux si ça revient!

  2. Joaquim

    Un concept au potentiel vraiment intéressant !

  3. Christine

    heureusement que vous êtes là pour me faire découvrir et partager ce genre d’initiative !!!

  4. Mallory

    Article intéressant et concept très original. Ça donne envie d’avoir du talent 🙂

  5. Alain

    Ce modèle s’apparente beaucoup à un système qui existe déja : la gratuité par la publicité. L’utilisateur à accès à tout ou partie d’un contenu, et en échange il est obligé de cliquer sur une bannière publicitaire par exemple. Cependant, seuls les objets « électroniques » sont concernés par ce modèle (jeux en ligne, codes de réductions, applications gratuites, etc.), car il est très difficile de le transposer aux objets réels à cause de notre système économique capitalistique. Belle initiative donc de la part de ces entrepreneurs. Je reste tout de même dubitatif sur l’expansion à grande échelle de ce système, car pour ma part, cela s’apparenterait à du travail rémunéré en « nature » et non en salaire.

  6. Cédric

    Comme quoi de nouvelles alternatives existent!

    Super initiative que de le partager pour que les gens en prennent conscience !

  7. Régis

    Très bon article ! Un concept innovant et intéressant qui permet de faire participé tout le monde via le côté créatif de chacun ! (y)

  8. Michel

    Super idées qui replacent notre créativité au coeur des projets (à défaut de modèle économique basé sur une seule idée de rentabilité court terme). Bien sûr ces solutions sont encore fragiles, mais il semble qu’il y ait une tendance à ce type de nouveaux projets. Pour exemple le projet de marché participatif proposé sur le site KissKissBankBank (un site de Cowndfunding). Merci pour cet article Lise!
    http://www.kisskissbankbank.com/le-supermarche-collaboratif-de-la-louve–3?ref=search

  9. Mickael

    C’est un concept très intéressant, j’espère qu’il s’implantera bientôt en France!

  10. Titou

    Très bel article, bien innovant et qui fait ouvrir les yeux.

  11. Perrine

    Un concept innovant qui s’appuie sur notre ancêtre le troc et qui devrait se démocratiser pour équilibrer ce monde. En tout cas une belle initiative qui devrait se multiplier !

  12. dupuch

    Super article qui me fait encore une fois apprendre quelque chose ! poussons encore davantage de bonnes initiatives et surtout la CREATIVITE !! 🙂

  13. Ali10

    Très bon initiative de donner à voir autre chose que du système marchand et de faire intervenir des particuliers « en marge ».
    A faire connaitre !

  14. claire

    très intéressant qui sait,. nous avons peut-être chacun un talent caché ! donc riches !!!

  15. Nanou

    Voici un article vraiment intéressant, ça donne envie de trouver quelque talent caché et d’ essayer de faire quelque chose avec. Très belle initiative!

  16. nasrine

    Merci à toi pour cet article très intéressant !

  17. pauline

    bonjour, je vous conseille d’aller consulter le site de l’entreprise EYEKA, une entreprise française qui rémunère des talents du monde entier ! les marques paient et les internautes donnent leurs idées. les idées exploitées sont récompensées… et ça va jusqu’a quelques milliers d euros

  18. Marine

    Un beau de baume au coeur! Une piqûre de rappel pour qu’on se souvienne combien l’humanité peut être riche et belle ! Super article

  19. Louise

    La marque WeSC assez connue dans les milieux citadins utilise aussi le même principe que la marque Aplomb. Elle recourt à de nombreux artistes de tous horizons et pays. J’aime beaucoup ce concept de marketing participatif.

  20. Giovanni

    Les gens je vous trouve un peu dans le monde des bisounours là ! Les projets de ce genre ne datent pas d’aujourd’hui ! Comment se fait-il que toutes ces alternatives n’aient jamais connu d’expansion exponentielle ? Eh bien parce qu’il faut absolument une monnaie d’échange entre 2 biens ou services ou prestations.
    Le talent peut en effet être considéré comme une monnaie (cf. titre de l’article), mais le vrai bémol de cette monnaie est qu’elle n’est pas quantifiable ! Qui décidera de la valeur de mon talent ? Ma récompense sera t-elle à la hauteur de l’effort que j’aurai fourni ? Il peut arriver que les gens s’estiment exploités ou lésés par ce système. Sans remettre en cause le bien fondé de ce principe, je pense qu’il n’est pas assez mûr pour perdurer dans notre société ; ou à défaut il est condamné à ne s’adresser qu’à de « petites réalisations » contre des produits ou des services à faible valeur marchande.

    Giovanni.

  21. Laura

    Encore mieux que le loto !

  22. Georges

    Enorme ! Dommage que le concept n’existe pas en France ! 🙂

  23. Norah

    Concept qui mérite d’être exploré plus loin… En espérant qu’il perdure!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.