Actu

Les voitures autonomes au service de la mobilité

Depuis la création de l’automobile, l’Homme recherche à améliorer son confort au sein du tas de ferraille roulant qu’il aime appeler voiture (ou encore titine). Cette volonté est liée à notre souhait de tout automatiser, de limiter notre contrôle pour maximiser notre liberté et surtout simplifier notre rapport aux technologies, aux outils complexes etc…

Souvenez-vous, votre arrière, arrière, arrière, arrière… arrière grand-mère avait fait connaissance avec le Fardier à Vapeur de Ferdinand Verbiest. On le considère comme la première voiture propulsée par une chaudière à vapeur. Le confort était assez léger mais suffisant pour faire un petit trajet en ville, sans plus.

ferdier-a-vapeur

Puis notre besoin a évolué, nous souhaitons davantage de confort et surtout plus de beauté. Il est toujours plus intéressant de proposer quelque chose de beau pour montrer à quel point nous le sommes tout autant (vous ressemblez au produit, et le produit vous ressemble). On pouvait donc voir apparaitre des modèles de voiture plus au moins beaux (la beauté est subjective , je vous laisse donc le choix d’apprécier ou non certaines choses, un exemple ici ou , c’est assez drôle).

Pour continuer dans notre délirium du « encore mieux » nous avons amélioré le confort interne (ABS, Direction Assistée, Détecteur de pluie, Régulateur de vitesse…); nous nous concentrons sur la route, la voiture fait le reste.

Cette année, la révolution est déjà là. Les voitures connectées sont parmi nous, elles sont connectées à la toile et peuvent récupérer une multitude d’informations. La première phase de l’évolution ultime de la voiture est là. Place à la seconde phase : La voiture autonome.

 

La flemme, moteur de l’évolution

Tesla Model S

Image source Tesla.com

Le confort au 21ème siècle est absolu, des taxis, des bus… des voitures avec chauffeur (avec des services de type Uber ou LeCab), des vélos électriques, des sièges chauffants etc… C’est génial !

Dans notre course au confort nous répondons à plusieurs questions qui touche bien évidemment au confort mais aussi à la sécurité (le sérieux est là, il faut bien vendre son idée aux politiques qui vont ensuite adapter les lois sur des usages futurs). Mais en réalité nous répondons de manière intrinsèque à une problématique assez honorable : la flemme, il me faut plus de temps

Comment pouvons-nous avoir plus de temps ? Comment pouvons-nous nous libérer des contraintes que l’environnement et les technologies actuelles nous imposent ?

Le temps c’est de l’argent, et l’argent vient des consommateurs qui veulent plus de temps. Donc nous achetons en quelque sorte du temps que nous pourrons ensuite utiliser pour faire d’autres choses (Nous reposer, travailler… Danser ou chanter)

Et c’est là que ça devient intéressant

Une voiture hyper connectée a vu le jour : Tesla. Enfin, plus qu’une voiture, c’est un ordinateur roulant qui utilise des services cognitifs pour évoluer dans un environnement en perpetuel évolution. Capable d’identifier les panneaux, les lignes de délimitation définies par le code de la route, les arbres, les pietons et les vehicules. L’ère de l’autopilot est en marche, et ça commence aujourd’hui aux Etas Unis.

Des véhicules qui sont aujourd’hui capables, grâce à une centaine de capteurs, d’analyser l’environnement du véhicule mais également la santé de celui-ci (Jetez un coup d’oeil à votre voiture actuelle ou à celle de votre voisin : Capteurs de pression des pneus, capteurs de niveau d’huile, capteurs de dépassement de ligne, détecteurs de fatigue etc…)

Tesla, ayant déjà bien développé le hardware de leurs véhicules et ayant une stratégie ambitieuse afin de réinventer la mobilité et la sécurité de demain, a proposé d’acheter la mise à jour « AutoPilot » : à vous les joies du mains libres sur une autoroute à 110km/h. Vous aurez le fameux bénéfice de voir votre TITINE se transformer à moitié en K2000. Il va falloir patienter pour la capacité à discuter avec elle ; n’ayez crainte, ça va bientôt arriver.

Nouvelle mobilité, partout, à toute heure et tous les jours

Demain est déjà là, Tesla permet déjà à ses « Teslonautes » de glander sur les routes sans tenir le volant et laisser leur voiture rouler, tourner, dépasser, avancer et s’arrêter lorsque c’est nécessaire. La liberté réinventée, votre temps est dégagé ; le voilà optimisé.

Imaginez un monde où toutes les voitures sont connectées entre elles en plus d’être autonomes. Où chaque voiture est connectée au « Smart Cities« , communiquant avec les feux rouges, trafic, parking etc… Exceptionnel non ?

Maintenant réinventez la mobilité. Nous possédons tous un smartphone (1 français sur 2 possède un smartphone) ; nous sommes ultra connectés et avons une dizaine d’applications en moyenne.

Aujourd’hui c’est une personne qui vous conduit à votre destination ; ajoutez une application capable de commander un voyage au sein d’une ville telle que Paris et demain, ça sera la voiture sans chauffeur qui vous conduira chez vous ou autre part, en toute sécurité et à moindre coût. Grâce à la flemme, un nouveau mode de consommation et de service est émergeant.

Ne soyez pas surpris de voir la voiture de votre voisin se déplacer toute seule sans son propriétaire dans quelques années. Une nouvelle  plateforme d’auto-partage verra le jour, permettant à votre voisin de gagner de l’argent grâce à celle-ci, conduisant des passagers jusqu’à leur destination, moyennant quelques euros.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.