Actu

Réalité virtuelle et augmentée : des notions à différencier

Réalité virtuelle, réalité augmentée, nous ne cessons d’entendre ces termes dans le domaine des nouvelles technologies ainsi que des jeux vidéo, mais ces notions sont pourtant très souvent mélangées. Ces deux concepts novateurs et porteurs d’avenir sont alors à différencier :

La réalité virtuelle, un tournant dans l’industrie du jeu vidéo

La réalité virtuelle est une technologie d’images de synthèse permettant de découvrir visuellement un environnement physique irréel en 3D, tout en réalisant des interactions et des évolutions de la part de l’utilisateur dans celui-ci. Elle permet une simulation en temps réel avec l’élément irréel désiré. Il s’agit alors d’une immersion dans un univers de synthèse, pourtant visible et audible.

L’objectif est d’immerger l’utilisateur dans une vision artificielle faisant croire à un monde réel et de lui donner la possibilité d’interagir intuitivement et naturellement : marcher, baisser la tête, regarder le ciel… Il se retrouve plongé par exemple dans un monde virtuel représentant le Château de Versailles, et peut alors visiter chaque pièce une à une comme s’il y était réellement. Le tout, sans bouger de chez soi, du travail, ou du lieu ou se trouve l’utilisateur.

le Cardboard de Google - Vivatechnology

le Cardboard de Google – Vivatechnology

Une innovation majeure

C’est ce que propose Facebook avec l’Oculus Rift, Samsung avec Gear VR, Microsoft sous le nom de Hololens, ou encore Vive développé par HTC, le tout sous forme de « boîte masque » à positionner sur la tête et devant les yeux, et destinées principalement aux « gamers ».

Le joueur, immergé, navigue physiquement à l’intérieur du jeu vidéo et est presque entièrement déconnecté de la réalité qui l’entoure. Il voit, entend et vis les images virtuelles qu’il perçoit. Cela peut l’emmener visiter l’océan, l’espace, le Machu Picchu, le Mont Blanc, la Grande Muraille de Chine, dans la peau d’un oiseau, d’un avion, d’un insecte, d’un sous-marin… chaque point de vue imaginé peut être exploité avec cette révolution technologique.

Abordable, le Cardboard de Google est un casque de réalité virtuelle en carton à imbriquer soi-même qui vient concurrencer l’Oculus Rift à moindre prix. Nous avons pu le tester au salon Viva Technology à Paris, début juillet 2016. Ce Carboard vise à créer un casque de réalité virtuelle en y intégrant son smartphone, et le résultat est étonnant. L’immersion est immédiate via les applications dédiées créées par Google.

S7 Life Changer Park : la fête foraine irréelle de Samsung en plein Paris :

En juin dernier, le géant coréen a créé un parc d’attraction éphémère futuriste à la Bibliothèque François-Mitterrand, dans le but de promouvoir et de faire plus largement connaître et tester le casque de réalité virtuelle Gear VR. Et ce, en pleine immersion. Pour chacune des 9 attractions gratuites, le smartphone Samsung Galaxy S7 diffuse une vidéo à 360° dans le casque, vous transportant dans le manège comme si vous y étiez. On y trouve montagnes russes, maison hantée des zombies, saut en ski, session de surf, safari parmi les dinosaures de Jurassic Park, ou encore balade en hélicoptère.

A l’occasion du Geek’s Live 2016 se tenant au Carreau du Temple le mercredi 12 octobre, vous pourrez également découvrir qu’il est possible de réserver vos billets de train grâce à la réalité virtuelle avec Voyages SNCF. Ou encore faire l’expérience de la réalité virtuelle sur un véritable parcours de drift. Il sera également possible de descendre trois pistes de ski virtuelles en schuss grâce au Gear VR.

La réalité augmentée, à l’aube de son développement…

Cette technologie relativement proche de la réalité virtuelle consiste à visualiser un objet qui n’existe pas physiquement dans votre environnement réel, comme s’il existait, par le biais d’un écran (celui de votre smartphone le plus souvent, comme ici au musée).

Pokemon Go à La Défense

Pokemon Go à La Défense

Souvenez-vous de la folie Pokemon Go en juillet dernier, ce jeu sur smartphone dans lequel les créatures irréelles se tiennent debout sur le chemin du travail.

Le concept de réalité augmentée ne date pas de cette année. Il y eut d’abord les fameuses et révolutionnaires « Google Glass », concept conçu par Google en 2001 et commercialisées en 2013. Ces lunettes high-tech ont initié le changement de notre vision du monde, et de notre usage de la technologie virtuelle. Ce premier jet fût un échec pour la marque, mais a lancé et démocratisé cette innovation technologique « futuriste ».

… Et ce dans des domaines très variés

Depuis, Toyota s’est lancé dans cette technologie en créant le premier mode d’emploi en réalité augmentée. Les voitures étant de plus en plus high-tech et connectée, elles possèdent de plus en plus d’équipements modernes. Afin de rendre leurs modes d’emploi moins indigestes et surtout lisibles et compréhensibles par leurs utilisateurs, la marque s’est dotée de la réalité augmentée pour innover en la matière, et satisfaire les clients via une application gratuite sur tablette et smartphone : le « Toyota Interactive Guide ». Il suffit au conducteur de visionner, via son écran, la partie du véhicule dont il recherche les fonctionnalités. L’application affiche par la suite toutes les informations relatives à ces éléments.

Ces appareils dématérialisés, rapides, fluides et largement appréciés par les utilisateurs, pourraient bien devenir courant dans les années à venir, et présents dans des domaines très variés. Comme en science ou en médecine, où il est désormais possible par exemple de se plonger dans la tête d’un patient atteint de schizophrénie. Ou également dans le système éducatif, domaine dans lequel s’est lancé la start up espanole Zientia dans le but de révolutionner l’enseignement et l’apprentissage. L’expérience utilisateur étant devenue primordiale.

masque réalité virtuelle

crédit image : gizmodo.com

Sources : Le Monde, Journal du Net, Usine Digitale, Frandroïd, LCI, atlantico.fr, Le Figaro, Realite-virtuelle.com

Par Candice Place et Hélène Shao

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.