Actu

Le digital dès le berceau

enfant portable digital

Bébés, enfants, adolescents puis adultes, tous concernés par le digital.

Chaque génération a vu le digital s’insérer petit à petit ou de manière plus brutale dans sa vie. Nous vivons aujourd’hui d’innovations et d’améliorations. Notre quotidien et notre futur se voit modifié, qu’en est-il de celui de nos enfants ?

En Mars 2017, l’entreprise Ford a eu le parti pris de créer un berceau connecté qui reproduit le mouvement soporifique d’une voiture en train de rouler.

berceau bebe

Le berceau Max Motor Dreams de Ford

Comment cela fonctionne ? À chaque sortie en voiture, les parents peuvent enregistrer leur déplacement automobile via l’application dédiée. Par la suite, ils pourront les enregistrer dans le système du berceau qui les reproduira aux moment voulus. L’enfant aura donc la sensation de partir en voyage toutes ses nuits ! Une innovation que l’on comprend révolutionnaire quand nous savons à quel point il est parfois difficile d’endormir bébé par ces nuits de pleurs incessant. Sans même le savoir, bébé rentre dans le monde du digital et a son premier accessoire qui l’accompagne au quotidien.

Qu’en est-il d’après ?

Après les enfants manipulent les téléphones de leurs parents dès leur plus jeune âge. Les tablettes tactiles et écrans de télévisions sont le nouveau passe-temps et détrônent les jeux plus classiques qui deviennent désuets. Alors il n’est pas choquant de voir des enfants de 8 ans avoir leur propre téléphone, prendre des photos Snapchat ou avoir leur compte Facebook. Quand bien même celui-ci n’est normalement accessible qu’aux plus de 13 ans.

On peut  se plonger dans la problématique de l’impact qu’aura cette utilisation prématurée des réseaux sociaux sur le développement humain. Un exemple assez frappant pourrait être l’explosion du nombre de comptes Instagram et YouTube créées par ce segment. Mais aussi la montée considérable du nombre d’influenceurs/influenceuses. Alors qu’elles n’ont que 10 ans, des petites filles sont déjà abordées par des marques bien connues de cosmétique. Leur but ?  Créer des partenariats et de diffuser du contenu. Nous sous-estimons aussi surement le nombre de bébés à peine nées et déjà propriétaires d’un compte Instagram qui mettra en exergue leur quotidien de bébé. Maman veillera à ce que sa vie entière soit retracée grâce à des photos filtrées.

Surutilisation.

Aux États-Unis -pays sûrement le plus touché par la surmédiatisation et la surutilisation des réseaux sociaux par les enfants et les adolescents, des colonies de vacances très spéciales sont en vogue. Le principe ? Former les enfants à devenir des Stars des réseaux sociaux. Les parents, prêts à débourser plus de 2 000$ enverrons leur progéniture suivre des cours et des conférences sur comment grossir sa communauté Youtube, ses revenus et devenir un influenceur hors normes.

Si ce genre de cas peut paraître aberrant, l’idée d’enseigner dès le plus jeune âge les éléments qui permettrons d’entrer plus facilement dans le monde de l’emploi de demain l’est beaucoup moins.

En effet, le codage est introduit depuis peu dans le programme scolaire des écoliers de primaires en format découverte et de manière plus approfondie au collège. L’adaptation de ces générations sera de toute manière une nécessité alors pourquoi ne pas le faire dès les premiers enseignements ? N’ayant pas pour but non plus de forcément devenir informaticiens, les cours d’informatique pourront servir de base pour la compréhension du monde dans lequel ces jeunes vont évoluer.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.