Actu

Coucou, tu veux voir mon Klout ?


Depuis plus d’un an, une start up Californienne  créée en 2009 a connu en France une gain d’intérêt très important : Klout.

Klout propose un service gratuit aux internautes, calculer l’influence qu’ils ont sur le web en leur accordant une note allant de 0 à 100. Cet algorithme se base sur à peu près toutes les traces que l’on peut laisser sur le web 2.0. : Twitter, Facebook, WordPress, Instagram, Linkedin et même Google+.

Puis en fonction de tous ces réseaux, trois critères principaux sont pris en compte : l’audience (nombre de friends, de followers), le nombre d’interactions (Like, Mention, RT) et enfin la qualité de notre réseau, soit la taille du Klout de ceux avec qui on interagit.

Mais voilà, comme toute success story, Klout connaît des détracteurs, beaucoup de détracteurs. Car Klout devient finalement un outil pour mesurer qui a la plus grosse.

Voici le Klout expliqué en 60 secondes :

 

La  légitimité de Klout ?

Qui es-tu cher Klout pour me juger ? Passer toutes mes infos dans un algorithme que toi seul connaît précisément pour me donner une note peut être flatteur, mais aussi pour certains dégradant. La réponse la plus simple que certains y apportent est encore d’ignorer ce qu’un algorithme pense de soi.

Mais bien que Klout ne dévoile pas précisément sa méthode de calcul, la note finale représente bien quelque chose. En effet il est facile de deviner plus ou moins le score Klout de quelqu’un, avant même de vérifier. Donc cette note correspond bien à une certaine réalité.

Qui a le plus gros Klout ?

La note maximale revient à Barack Obama avec 99/100. Avec une équipe de plus de 750 experts en social media, ça se comprend. Surtout qu’Obama est probablement l’homme le plus puissant de la planète.

Il a ainsi détrôné la super-star canadienne Justin Bieber qui fut longtemps en tête de ce classement (ce qui fut un des principaux arguments anti-Klout).

Maintenant que le Vatican est sur Twitter, le Pape peut-il détrôner Obama ?

Klout, anti-social ?

Là aussi un argument récurrent contre Klout : il pousserait les gens à partager pour augmenter son score. Et partager dans un but non philanthropique serait contraire à l’esprit du web communautaire.

Dans le doux monde du social media pré-Klout, on ne partageait et relayait que les infos qu’on aimait et qui nous paraissaient intéressantes pour notre communauté. Ceci est complètement faux, les acteurs du monde 2.0. ont toujours cherché a avoir le plus grand nombre de followers, de friends et j’ai déjà entendu quelqu’un me tendre sa carte en ajoutant : « le but du jeu c’est d’avoir le plus de contacts sur Linkedin, non ? »

Et j’ajouterai même que si Klout nous pousse à partager plus, est-ce réellement négatif ? Klout ne donnerait-il pas une nouvelle jeunesse à Facebook en poussant les influenceurs à y être toujours présents et actifs ?

Quel avenir pour Klout ?

Pour le moment, Klout a une utilisation assez limitée, puisque à part les pros du personnal branling qui y sont accrocs, peu en voient l’utilité.

Mais j’entends à droite à gauche des responsables RP faire leur listing blogueurs, en partie en fonction de leurs Klout… Alors un score Klout pourra t-il être un critère de recrutement dans une fiche de poste ?

La dernière fois qu’une entreprise française en a fait l’expérience pour recruter un stagiaire, elle fut amère avec un bad buzz à la clef.

Mais j’imagine que petit à petit la pratique va se généraliser, et si ce n’est pas déjà le cas officiellement, il est très probable que ce le soit officieusement.

Enfin, autre évolution pour Klout, un partenariat avec Microsoft. Ce partenariat permettra à ceux qui recherchent des personnes sur Bing (il en reste ?) de voir directement le Klout correspondant.

Alors pour ou contre  Klout ?

Que vous soyez pour ou contre, finalement le service est en place et vos recruteurs potentiels s’en serviront.Alors sans avoir à devenir un pro du personnal branling, je vous invite à y jeter un oeil.

Selon vous, Klout est-il un outil sans avenir, ou alors un service indispensable dans le web de demain ?

 

Raphaël CATHERIN


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.