Actu

L’innovation technologique, nouvelle satire des séries

Black Mirror, Humans, Westworld, Mr. Robot ou encore Silicon Valley, les séries portant sur l’anticipation et les nouvelles technologies ont fleuri depuis ces cinq dernières années. Tantôt fantasmées, tantôt remises en question, découvrez les séries qui décrivent les relations de l’Homme VS nouvelles technologies. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire !

Les innovations au service de l’Homme
Mr. Robot

La série plusieurs fois récompensée, nous dresse le portrait d’un informaticien/ hacker qui souffre d’un trouble du comportement qui le pousse à croire qu’il ne peut rencontrer des gens qu’en les hackant. Son épopée au sein d’une bande d’activistes en marche vers la révolution – contre l’exploitation malveillante des données. La série aborde le monde secret du pouvoir des datas. Le personnage questionne sur le futur de cette société déshumanisée. Il donne d’ailleurs le ton lors de son premier monologue : “Qu’est-ce qui me dégoûte autant dans la société ? (…) l’impression que tous nos héros sont des imposteurs, et que le monde est un canular géant, un jeu où on s’arrose les uns les autres avec des commentaires à la con, en faisant croire que ce sont de vraies opinions, où on fait semblant d’être amis grâce aux réseaux sociaux…”

Black Mirror

Angoissante au possible, la série Black Mirror nous plonge dans un futur proche et nous montre une réflexion sur la société actuelle et l’utilisation des nouvelles technologies. Si les épisodes n’ont pas de scénario commun, Black Mirror amène à réfléchir, en fil rouge, sur l’impact des nouvelles technologies sur nos sociétés. Réseaux sociaux, réalité augmentée, danger de la viralité, déshumanisation de la société…La série veut avertir des dangers d’une mauvaise utilisation des technologies, sans pointer cette dernière comme coupable. Et si la nouvelle technologie agissait comme un filtre, un révélateur de l’espèce humaine ?

Person of Interest

La série pose son décor dans une Amérique post-11 septembre. Un agent paramilitaire de la CIA, présumé mort, est recruté par un millionnaire pour travailler sur un projet top-secret : prévenir le crime avant qu’il ne se produise – ambiance Minority report. Le programme élaboré par cet agent identifie chaque jour des personnes qui vont être impliquées dans un crime. Person of Interest s’inscrit dans une thématique bien réelle, sur la surveillance globale mise en place par les États-Unis. Au début de chaque épisode de la première saison, une accroche d’ouverture, citée par Harold Finch, donne le ton. « On vous surveille. Le gouvernement possède un dispositif secret, une machine. Elle vous espionne jour et nuit, sans relâche. Je le sais, parce que c’est moi qui l’ai créée. Je l’avais conçue pour prévenir des actes de terrorisme, mais la Machine voit tout (…) »

Transhumanisme, la cohabitation robotique
Westworld

A l’origine un film (Mondwest) réalisé en 1973, Westworld est le dernier ovni télévisuel apparu en 2016. Mettant en scène des robots à l’apparence humaine, dans un parc d’attraction et à destination d’humains. Les visiteurs y viennent pour se divertir et satisfaire leur moindre désir. A Westworld, on peut tuer et faire appel à des prostitués. Une sorte de sphère à part, loin de toute moralité et encore moins intervention de la justice. Le parc compte plus de 2000 et de multiples scénarios. Ainsi, chaque représentation est calculée minutieusement et doit surprendre les participants. Après chaque journée de “spectacle”, les hôtes oublient ce qu’ils ont vécu. Ils ne possèdent aucune mémoire et sont complètement soumis à leurs créateurs. Utilisés comme esclaves, ils sont exploités pour gagner toujours plus, au dépit de la menace qu’ils représentent pour l’humain.

Real Humans

Diffusée sur Arte depuis 2013, la série situe son action dans un monde qui ressemble au nôtre, à ceci près d’une démocratisation des hubots, robots humanoïdes, dans la vie quotidienne. Selon leur fonction, ils travaillent dans les usines, s’occupent des enfants peuvent aussi faire office d’amant idéal. Dans la série, les hubots sont plus performants que les humains alors qu’ils sont entièrement soumis à eux. Très vite, on découvre que ce nouveau quotidien ne plaît pas à tout le monde et pousse alors à la création d’une révolution contre ces « hubots ». D’un côté, le refus d’une technologie envahissante à laquelle les humains deviennent dépendants. De l’autre la supériorité des hubots doués de conscience sur l’humanité telle qu’elle est aujourd’hui, décrié par le clan adverse.

Certaines séries choisissent de mettre en avant l’aspect prouesse technologique, d’autres n’hésite pas à soulever des questions nettement plus moralisatrices. Nous citerons Albert Einstein “ Il est hélas devenu évident aujourd’hui que notre technologie a dépassé notre humanité.” 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.