Actu

Les parents débarquent sur Snapchat ! Et font fuir leurs enfants

Snapchat… Ce refuge pour les ados qui avaient en horreur de voir leurs parents débarquer sur les réseaux sociaux comme Facebook et instagram est en train de faire face à la triste contrainte de ses concurrents : les adultes.  

Les jeunes étaient à la recherche d’une plateforme où l’on ne pourrait pas les trouver, ni suivre leur activité, mais cela n’a duré qu’un temps. Dès son apparition, on aurait pu croire que Snapchat était l’application parfaite pour semer ses parents, complètement perdus dans l’application et le concept.

A ses débuts Snapchat divisait les utilisateurs en deux. D’un côté les 18-24 ans qui s’en sont largement emparés et en ont fait leur plateforme de communication principale, et d’un autre les adultes qui ne comprennent pas son fonctionnement.

Retournement de situation lorsque l’on apprend en juillet 2016 que les adultes avaient en tête de s’y mettre. D’après le site de la CNN “près de 38% des Américains qui utilisent un téléphone portable et qui ont entre 25 et 34 ans ont utilisé Snapchat au moins une fois en mai, un chiffre qui était à 19% en décembre 2014.»

Depuis les débuts de l’application les utilisateurs de plus de 35 ans est passé de 9 à 14%.

Il faut savoir que aujourd’hui 14 % des utilisateurs de Snapchat ont plus de 35 ans.

Grâce à la nouvelle fonction de Snapchat Memories, l’application permet aux adultes de se rapprocher des réseaux sociaux qu’ils connaissent car on perd l’instantanéité et le côté éphémère des photos, ce qui leur permet de créer en quelque sorte leur album photo digital. Comme sur Instagram, les adultes pourront se passer de la chronologie de Snapchat et produire plus facilement du contenu qu’ils contrôlent et donc qui les rassurent. Cela leur permet de partager du contenu avec leur famille et leurs amis, ce que les jeunes évitaient à tout prix jusqu’à maintenant.

snapchat meme

Le vieillissement de Snapchat pourrait provoquer sur le long terme un délaissement par les plus jeunes qui iraient alors vers the next big thing, quand les plus vieux resteraient sur l’application sans toutefois être les mêmes consommateurs que leurs prédécesseurs.

Le symptôme de ce décalage entre l’ancien et le nouveau Snapchat est symbolisé par la fonction «My Eyes Only», ou «pour mes yeux seulement» en français, ajoutée avec Memories. S’ils souhaitent montrer des «Memories» à leurs proches, les utilisateurs pourront verrouiller les snaps les plus «sensibles». On voit ici la collision de deux mondes qui s’opposent, celui des ados qui veulent livrer leur intimité et celui des adultes à qui il faut tout cacher.

De plus, Snapchat ne se cache pas de lorgner sur une population plus mature (qui est plus intéressante en terme de monétisation), notamment depuis l’introduction de Discover, son service d’information intégrée à l’application. Reste maintenant à savoir si, en constatant le phénomène, les jeunes ne vont pas finir par bouder Snapchat (qui subira le même sort que Facebook depuis plusieurs années) et se tourner vers d’autres plateformes.

Le succès grandissant de Periscope en est peut-être un signe avant-coureur du mouvement de déplacement des jeunes sur une autre plateforme.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.