Actu

Les employés, les futurs ambassadeurs des marques sur les réseaux sociaux ?

A l’heure où le reverse mentoring* se développe dans les entreprises où la prise de parole des marques est de moins en moins forte et que le public a plus de confiance aux notes et avis des internautes, les employés, les premiers ambassadeurs d’une marque, ne seraient-ils pas la clé de voûte sur les réseaux sociaux ?

 

Les entreprises sont déjà citées par leur employé sur les réseaux sociaux

D’après l’étude de l’Observatoire Hopscotch-Viavoice**, 15% des salariés français parlent de leur entreprise sur Internet avec plus des 2/3 des salariés de manière positive et 1/5 de façon négative.

Les employés citent ainsi leur entreprise par sur les réseaux sociaux qu’elles le veulent ou non. Nous comprenons bien que chaque entreprise doit adopter une position. Deux approches sont alors possibles, contrôler la parole des employés ou alors leur donner les clés pour agir sur les réseaux sociaux. La première solution, largement utilisée par les entreprises, trouve son confort dans le « contrôle totale » de sa communication et offre une position top down. Alors que la deuxième solution favorise une communication « button up » et de confiance envers les employés. En effet, qui mieux que les employés peuvent parler de leur entreprise ? Ce facteur est encore plus fort lors que des employés prennent la parole pour défendre leur société. Le consommateur est alors face à un employé et non contre une entreprise.

 

Former les employés à être les ambassadeurs de la marque

La question est alors de former ces employés à communiquer en leur donnant les clés de lecture et les bons comportements sur les réseaux sociaux sans les brider. Il est encore plus important que seulement 12% des employés ont été sensibilisés par leur entreprise par une charte ou une formation à l’usage des médias sociaux et des réseaux sociaux. Une vraie transformation est ainsi à opérer au sein des entreprises.

 

Depuis 13 ans IBM a donné les clés de sa communication sur les réseaux sociaux

IBM est l’une des première entreprise à comprendre l’intérêt de faire des employés des ambassadeurs de sa marque. En effet, au lieu de parler one to many, cette communication va de many to many et donc a beaucoup plus d’impact et de visibilité.

En 2003, IBM a créé les IBMer pour encourager les employés à communiquer. Cette initiative permet à la marque de démultiplier sa prise de parole par le nombre de ces employés, soit 377 757 personnes***. Cette politique s’accompagne d’une de ligne directrice IBM Computing Guidelines, qui sont d’ailleurs disponible publiquement sur le Web.

IBMer IBM

 

L’e-réputation passe par les nouvelles générations

Face à la gestion de l’e-réputation, les entreprises doivent se tourner vers leur employé, les premiers ambassadeurs de leur marque pour augmenter et diversifier leur prise de parole sur les réseaux sociaux. D’autant plus que cette problématique est accentuée par les jeunes générations dont 26,4% des 18-24 ans parlent de leur entreprise sur les réseaux sociaux.

 

*Un jeune employé apprenant à un manager à comprendre et à se servir des réseaux sociaux.

**Etude : Médias Sociaux et les Salariés

***Chiffre de l’année 2015

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.