Actu

Le surf à l’ère du digital : tendance ou transformation ?

Le monde du Surf est depuis quelques années devenu un mouvement d’inspiration fort pour énormément de domaine : mode, hôtellerie, restauration/bar, automobile…

 

A l’instar du skate avant, on le détache du sport pour en faire un outil marketing aspirationnel, assez fort pour être utilisé par la direction artistique de Chanel en 2014 pour la campagne internationale très attendu du légendaire « Chanel n°5 ». il ne restait donc que peu de temps avant son entré dans le monde du digital, et quoi de mieux qu’une planche de surf digitale à l’heure de l’IOT ?

 

Samsung connected surfboard

La première planche de surf connectée

 

Qu’est ce qu’une planche de surf connecté ?

Samsung avait déjà mis un pied dans ce milieu en devenant partenaire officiel du World Surf League, l’institution du championnat du monde de surf en 2014. Elle confirme ses intentions en développant en 2016 la première planche de surf connecté : la Galaxy Surfboard.

Cette planche de surf futuriste a été shapé pour le brésilien Gabriel Medina, champion du monde en 2014, et se basant sur un insight connu de ce milieu : dans l’eau, le surfeur est seul face à l’océan.

Conseils du coach, message d’encouragement des fans, force du vent, période, indications des marées… tous les détails pour un surf parfait y sont, affiché en temps réel et alimenté par un smartphone galaxy.

 

Surfboard message

Recevoir ses messages et encouragement sur sa planche

Quels changements pour l’industrie ?

Si ce projet n’est qu’un prototype développé à des fins marketing, la planche a vraiment été utilisé par le surfeur, et a ouvert le débat des objets de surf connecté, jusqu’alors très retissant par les pratiquant du milieu qui le voit comme une dénaturalisation des valeurs de ce sport.

Malgré ces résistances, on voit de plus en plus d’objet connecté, notamment des capteurs comme Trace, qui permet de récolter data et statistique sur les sessions réalisées (vitesse, hauteur, nombre de vague, inclinaisons…) mais aussi des smartwatches, comme la Nixon The Mission, développée spécialement pour la pratique du surf et du snow.

Plus concrète, Slide-R, une start-up bordelaise, a développé l’année dernière un boitier connecté qui peut s’implanter sur tout type de planche (à la construction), connecté via iOS ou Androïde et alimenté par un capteur solaire sur la planche, et doté d’une intelligence artificielle autonome.

 

Slide-R tracker

Le capteur de la start-up bordelaise

 

 

Samsung avait aussi pour projet de créer des bracelets connectés pour les athlètes du World Tour, leur permettant de suivre l’évolution des scores et des classements en temps réel pendant les épreuves.

Même si le surf est un univers très puriste, et avec des pratiquants très protecteurs de ses valeurs, la technologie prend, pour le désespoir de certains, de plus en plus de place dans sa pratique et sa préparation, jusqu’à permettre de passer ses appelle directement sur sa planche avec la dernière version de l’Apple Watche.

 

Vers une disparition des shapers ?

 

Une autre question se soulève avec l’arrivée des planches de surf connectée : que va-t-il advenir des shaper ?

studio shaper

Un shaper en action

 

Ces artisans qui fabriquent à la main le planches de surf depuis des dizaines d’années voient aussi leur travail disparaitre petit à petit pour laisser place à logiciel de conception et des machines autonomes, ayant une précision et une vitesse bien supérieur, pour un coup réduit.

Avec l’arrivée des capteurs sportifs à intégrer aux planches, les seuls talents des shapers ne suffit plus. L’ingénierie s’installe de plus en plus dans les ateliers, avec de plus en plus d’assistances robotiques et d’automatisation.

Si cette tendance des objets connecté persiste dans ce milieu, il est sûr que le nombre de shapers va diminuer jusqu’à totalement disparaitre. On peut même prévoir que ce sera une intelligence artificielle qui établira les dimensions d’une planche en fonctions du gabarit et des attentes du client.

 

Même si les valeurs du surf sont très importantes pour ses pratiquants, nous sommes en droit de croire que la technologie va indéniablement transformer sa pratique. A chacun de décider si il en restera quelque chose de positif ou de négatif.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.