Actu

Digikaa un réseau social «100% Digital»

Quand on pense réseaux sociaux, le premier mot qui nous vient à l’esprit est : Facebook ! Après, on se rappelle qu’il y a aussi notre vie professionnelle à gérer et on se tourne alors vers des plateformes comme Linkedin (so international), Viadeo, (cocorico) ou alors Xing si on souhaite traverser le Rhin. Cependant, on remarque que les services proposés restent assez généralistes et à l’heure où le web se construit via des communautés il serait intéressant de proposer une plateforme spécifique qui réponde exactement à ce que recherchent les utilisateurs.

Partant de ce constat, un nouveau venu fait son apparition sur le Web et tente de  coller à la tendance : il s’agit de Digikaa le premier réseau social des professionnels du Digital. Tout un programme ! Alors quelle est la nouveauté ? Quel est son fonctionnement ? Quels sont les avantages et les inconvénients à son utilisation ? Décryptage.

 Digikaa c’est quoi ?

CRM, HTML 5, Brand content, Long Tail, Social gaming, CPC, Social ads, SEM… Ces mots vous disent quelque chose ? Alors Digikaa est fait pour vous. Ce réseau social professionnel « digitalisé » vient de lancer il y a quelques mois sa première version en ligne accessible (pour l’instant) uniquement via invitations. Un choix justifié par les fondateurs Pierre-Olivier Calande et Mickaël David pour cultiver l’esprit de cercle fermé et garantir un réseau de qualité.

Ainsi, grâce à Digikaa, : chefs de projet, développeurs, designers, community managers, directeurs marketing, etc …peuvent se retrouver dans un espace dédié à leurs univers pour se créer un carnet d’adresses, s’informer, échanger et partager. Je sais ce que vous pensez, encore un ! Et bien bonne nouvelle, plusieurs points risquent de vous donner tort. En effet, le positionnement stratégique de Digikaa est de construire votre réseau en valorisant vos compétences et vos expériences professionnelles… Intéressé ? Découvrez plus en détails les fonctionnalités.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=KM3A2jbzxhM[/youtube]

Cool, mais on y trouve quoi ?

Comme sur les autres plateformes, vous pouvez créer votre espace personnalisé : créer une page de profil, renseigner vos informations, ajouter des contacts et bien sûr suivre votre réseau grâce au fil d’actualité. Jusque là, tout est normal. On continue également avec la possibilité de créer et de suivre des groupes comme des blogs, des magazines ou encore des entreprises. Une nouvelle façon de promouvoir son activité ou son entreprise d’autant que la plateforme permet de développer des campagnes display.

Autre point intéressant, la gestion de votre carrière. En effet, en étant membre vous pouvez créer et avoir accès à de multiples offres d’emplois. Une fonction alerte est même disponible pour vous avertir  des nouvelles annonces directement sur votre mur. Un réel plus pour booster sa carrière professionnelle. Pour rester connecté IRL, vous pouvez organiser et gérer des événements avec votre réseau : conférence, salon etc…

Mais le vrai plus de Digikaa réside dans son « social portfolio ». Une fonctionnalité innovante qui permet de mettre en avant vos « projet digitaux »  et d’ajouter les personnes qui y ont collaboré.  Une fois créé, le projet possède sa propre page (un mur) sur lequel des discussions peuvent se faire et où du contenu multimédia (photos, vidéos ou liens) peut être publié. Un moyen efficace de mettre en avant ses compétences et d’entretenir son réseau puisque les fiches projets peuvent se rajouter directement dans votre page CV. C’est selon nous le vrai plus de ce réseau social, valoriser son réseau par ses projets et ses réalisations dans le milieu professionnel. Car après tout, c’est bien sur cette base que vos futurs employeurs vous jugeront et non pas (forcément) sur vos diplômes.

Quels sont les avantages ?

Tout d’abord, que vous soyez étudiant, agence, annonceur ou acteurs du digital, c’est le seul espace dédié à ce secteur d’activité. Ce qui permet de créer un réseau de qualité et en corrélation avec ses attentes. Une chose assez rare avec les plateformes actuelles. Ensuite, malgré son côté    « exclusif », Digikaa est un  service 100% gratuit et ce pour l’ensemble de ses fonctionnalités, mais il n’est accessible que sur validation des autres membres. Une manière de garantir la qualité du réseau social et d’en faire un hub de référence pour tous les professionnels du digital. Vous allez donc pouvoir travailler votre réseau, gérer votre carrière, faire de la veille sur des informations qui vous intéressent, valoriser  votre travail et rester proche de vos contacts. Un outil qui risque fort de devenir indispensable pour les « digital addict »

De plus, utilisé un réseau social peu connu, vous fait passer pour un précurseur et donc comme une personne au cœur des nouveautés. Un bon moyen de lancer la discussion lors d’un entretien. D’ailleurs, que préférez-vous : que ce soit votre profil facebook qui ressort dans Google ou vos travaux évalués par vos pairs ? Voilà encore un point positif. Pouvoir gérer son e-réputation et être identifier comme un acteur actif du monde digital.

Perspectives de Digikaa

Néanmoins, à la vue des 4000 membres inscrits depuis la version beta lancée en Avril 2011, peut-t-on vraiment parler de réseau social ? Certes ces chiffres s’expliquent par la nouveauté de l’outil et le mode d’adhésion très exclusif. A terme le faible nombre de membres peut se révéler néfaste pour la dynamique d’expansion de Digikaa. Toutefois, ce petit bémol est à relativiser lorsqu’on regarde la tendance que prend la structure des réseaux sociaux.

On se demande comment Facebook ou Twitter pourrait bien couler dans un avenir proche, tellement ces deux-là présentent de garanties en termes de membres et d’activités. Simplement, nous jeunes étudiants, pensons humblement qu’ils font seulement partie d’un cycle, comme il en existe en astronomie ou en économie, et que le prochain cycle sera celui des réseaux sociaux et professionnels à taille humaine et sectoriels. En effet, la grande taille d’un réseau social ne lui permet pas d’être pertinent et référent sur un sujet donné sans être parasité par des contenus indésirables dans la recherche d’informations. Or, c’est la grande tendance émergente du web depuis 2011. Ainsi, on a vu la multiplication des réseaux sociaux sectoriels : Agrilink, Muxi, Expeert, Rezotour, etc.

Cette nouvelle tendance présente un avantage certain : l’accélération de la diffusion des compétences par des experts permettra à termes d’améliorer le savoir-faire d’une spécialité, et la rendre compétitive. Reste à savoir maintenant si le phénomène et la sectorisation des plateformes internet s’étendra jusqu’à l’ultra-spécialisation avec par exemple, un réseau social uniquement dédié aux maçons qui travaillent seulement avec du béton rehaussé.

Antoine Thuillier (@antoine_th)  / Romain Tarillon (@RominNichel)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.