Actu

La réalité virtuelle, une innovation qui influence la publicité de demain

Selon Mark Zuckerberg La réalité virtuelle est «le nouveau terrain de la communication». Le patron de Facebook a d’ailleurs investi 2 milliards de dollars en 2014 pour racheter Oculus Rift, fabricant de casque de réalité virtuelle assez prometteur sur ce marché. En effet, les marques commencent tout juste à s’y intéresser, pourtant la réalité virtuelle, tout comme la réalité augmentée, font partie des technologies qui préfigurent de l’avenir de la publicité en ligne. Et particulièrement sur smartphones.

Une innovation au cœur d’une volonté de renouvellement publicitaire

Pour ne pas s’essouffler et continuer à capturer l’attention de l’internaute, la publicité en ligne est sans cesse en quête de nouveaux formats. Dans cette optique, la réalité augmentée ainsi que la réalité virtuelle  apportent un nouveau souffle de technologie d’avenir.

Et on voit émerger de plus en plus d’exemple de publicité utilisant cette technologie, une véritable mine d’or à l’ère du brand content et de l’explosion de la publicité mobile. Le marché de la publicité ne doit pas rester sur ses acquis et se doit de se réinventer, se tourner vers l’innovation pour rendre les campagnes toujours plus interactives avec la cible. La réalité virtuelle, sans contexte le canal le plus immersif devrait donc prendre une grande place dans les campagnes publicitaires au cours des années à venir.

En bref, l’utilisation de la réalité augmentée et la réalité virtuelle ne se limiteront pas dans le futur aux jeux vidéo. De quoi rassurer les publicitaires sur le potentiel de cette technologie en tant qu’outil marketing.

La réalité virtuelle : Opération séduction et ses frontières

L’événementialisation publicitaire et la mise en place d’expériences plaçant la cible au cœur du processus créatif est devenu l’objectif numéro un pour l’annonceur. La réalité virtuelle, immersive par définition, bénéficie d’une forte attractivité aux yeux des entreprises. Par ailleurs, les campagnes de communication qui se sont appuyées sur cette technologie ont pour la plus part connu un très bon retour sur investissement.

Mais pour le moment la réalité virtuelle reste un défi difficile à atteindre pour les marques. Pour l’instant la réalité virtuelle demeure un secteur où l’investissement est moindre et ce pour plusieurs raisons. Tous d’abord le coup de production de ces vidéos filmées dans un environnement à 360 degrés qui augmente les coûts de post-production de manière exponentielle. Sans compter qu’à date les casques VR restent trop imposants et ne sont pas encore optimisés dans leur fonctionnement pour une utilisation quotidienne. Il s’agit encore d’un accessoire privé, un objet de curiosité que l’on n’imagine pas une seconde porter toute la journée (néanmoins, d’ici 2018, quelque 25 millions de casques de réalité virtuelle et augmentée devraient être vendus dans le monde). Enfin dernière problématique, l’intégration de player 360°. Pour l’instant peu de site s ce format, il est donc compliqué de commercialiser ce genre d’opération.

Les consommateurs d’aujourd’hui sont des clients averti et difficile à conquérir à moins de savoir les toucher, les divertir et leur proposer des moyens intéressants de consommer. La réalité virtuelle, avec le potentiel créatif qu’elle recèle pourrait se révéler un atout précieux de la publicité de demain.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.