Facebook est-il mort ?

Les réseaux sociaux sont sans cesse en évolution, ce qui amène à une question pour l’un des géants des réseaux : Facebook est-il devenu obsolète ?

En effet, d’après une étude menée par la London Global University, les jeunes générations délaissent de plus en plus le réseau social et Daniel Miller, qui dirige l’étude, y présente des conclusions préliminaires et ne fait pas dans la nuance. «Facebook n’est pas sur le déclin, il est mort et enterré», assène-t-il.*

Pourquoi un tel désintéressement ?

Les internautes veulent du changement et éprouvent une certaine lassitude par rapport à un réseau social comme Facebook très général et devenant multi générationnel. En effet, qui n’a pas éprouvé un profond dégout quand sa chère maman fait une demande d’ami ? Facebook, victime de son succès, était vu comme un nouveau terrain de jeu où les parents n’avaient pas accès, un petit jardin « secret » où on osait prendre la parole pour ne rien dire. Or les jeunes générations et en particulier la Z est une cible primordiale pour ses réseaux, mais ceux-ci semblent favoriser de nouveaux réseaux sociaux.

Ces nouveaux réseaux sociaux sont aimés de par leur complexité, leur originalité, mais aussi car ils répondent à de nouveaux besoins. Snapchat pour des photos instantanées, vine pour des vidéos courtes… des réseaux où les parents n’ont pas encore compris le principe.

Ces nouveaux réseaux sociaux, prêts à détourner les plus grands, s’attaquent à leurs sujets sensibles, notamment les soucis de confidentialité. Facebook n’est en effet pas réputé pour la sécurité de l’information qu’on y publie. Or, les nouveaux venus promettent une instantanéité et ne gardent aucune information, remettant ainsi en cause le géant du net.

Le web social se décompose et de nouvelles communautés se créent autour de nouveaux intérêts.

Pourtant, si les adolescents se sont désintéressés et sont très actifs sur d’autres plateformes, ils ne quittent pas Facebook pour autant.

Facebook et Twitter restent les deux réseaux sociaux les plus populaires. Car la spécialisation des nouveaux réseaux créent aussi une sorte de frustration des utilisateurs, qui ne voient pas d’autres utilisations à ce réseau.

La question se pose : les internautes cherchent-ils un réseau tout en un ou beaucoup de petits spécialisés ?

Une remise en doute des nouveaux réseaux sociaux, un retour aux bases

Cependant, plusieurs cas (notamment concernant le piratage de Whisper) ont remis en doute les promesses des petits nouveaux.

La sécurité de ces réseaux n’est pas forcément optimale, et Snapchat s’est possiblement tiré une balle dans le pied en instaurant les Snapchat Stories rompt déjà sa promesse concernant l’instantanéité et la confiance qui y découlait.

Facebook y voit une ouverture et fait preuve de dynamisme. A base de rachat de société, le réseau se développe et faute d’adolescents, il se concentre sur  le lancement d’un réseau professionnel.

Du point de vue technologique, Facebook prépare de nouvelle façon de communiquer grâce au rachat de l’Occulus Rift. Le casque de réalité augmentée arrive en 2016 , et promet une révolution dans l’univers du social digital.

Facebook est resté malgré tout un réseau « maison » des jeunes générations, un réseau sur lequel on se doit d’être, mais qui semble disparaitre au profit des nouveaux. Pourtant, Facebook n’a pas dit son dernier mot, et prépare le terrain pour de nouvelles façons de communiquer.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.