Actu

L’industrie automobile fait sa révolution digitale

La nouvelle Audi A3 SportBack au salon de l'automobile

La nouvelle Audi A3 SportBack au salon de l’automobile

Optimiser ses déplacements et profiter des bénéfices de la connectivité deviennent possible grâce à l’intégration de technologies multimédias privilégiant l’interactivité, la communication digitale et le confort ergonomique des interfaces de navigation…

La croissance des Groupes automobiles repose désormais sur leurs capacités à intégrer le réseau du web, la conduite intuitive et la réduction des émissions de CO2, simultanément.
Les besoins des consommateurs évoluant, les constructeurs se doivent de s’y adapter en proposant une gamme de voitures propres, connectées, autonomes et communicantes.

Zoom sur ces innovations automobiles incarnant l’ère du digital…

La voiture connectée…

Le constructeur Audi est le premier constructeur automobile à avoir rendu compatible son nouveau modèle S 3 SportBack avec la 4G en Europe. En effet, son système embarqué Audi connect intègre un module LTE (Long Term Evolution) qui fait évoluer l’internet mobile dans une nouvelle dimension.
Pour utiliser le LTE, il suffit d’insérer une carte Sim compatible avec le transfert de données (4G), dans le MMI Touch, qui commande le système de navigation.
Les passagers peuvent alors connecter leurs appareils multimédias au Hotspot WLan intégrés à la voiture et surfer sur le web.
En outre, ce module offre la possibilité d’intégrer la 3D de Google Earth et Google street et l’information trafic instantané dans le dispositif MMI de navigation.
Les services de l’Audi Connect proposent également l’accès aux mails ainsi qu’aux réseaux sociaux, Facebook et Twitter , grâce à une commande vocale et une fonction comprenant des modules de textes préparés.

Aujourd’hui chaque constructeur déploie sa propre solution embarquée, comme la solution Connected Drive de BMW qui a pour particularité de proposer un accès à internet illimité, le Citroën C4 de Picasso qui a donné le coup d’envoi du Social Détour permettant aux fans d’échanger et créer du contenu sur les réseaux sociaux (Cf la Vidéo: En route vers le Social Détour de Citroën !) ou encore Mercedes Drive Style permettant une optimisation de l’intégration de l’iPhone dans la voiture. Celui-ci, une fois connecté, se commande par un track pad ou par commande vocale grâce à SIRI.

Pour autant, ces solutions restent encore coûteuses, le dispositif Audi Connect est accessible à partir de 1.400 euros et nécessite l’achat d’une carte Sim auprès d’un opérateur. BMW Connected Drive propose des abonnements payables mensuellement, Citroën C4 Social Detour disponible à partir de 23 050€…

La voiture communicante…

Le suédois Volvo à l’instar de Général Motors cherche à définir une plateforme de communication inter-véhicule grâce à une technologie commune. Pour cela, le constructeur propose d’intégrer sur l’ensemble des modèles son système CAR 2 CAR. Il s’agit d’une technologie visant à établir une communication en temps réel, entre les véhicules en liaison avec les infrastructures routières. Pour pouvoir appliquer CAR 2 CAR, les automobiles ont besoin d’être équipées d’un réseau sans fil, ainsi que d’un système de navigation GPS.
Ainsi, les véhicules roulant dans un même périmètre pourront échanger des données telles que leurs positions, leurs vitesses ou encore leurs directions. Les automobilistes seront alertés en temps réel des travaux, des bouchons, des risques météorologiques et des accidents afin d’adapter au mieux leurs conduites.
En outre, ce système apportera davantage de sérénité et sécurité au conducteur, grâce à une meilleure anticipation des dangers (verglas, aquaplaning, embouteillages, travaux) et une meilleure évaluation de son temps de parcours. D’autres parts, cet outil sera capable de calculer la vitesse optimale pour avoir tous les feux au vert et économiser son carburant.
L’implémentation en série de ce dispositif par Volvo est estimée pour 2016.

La voiture autonome…

Lorsqu’on parle de véhicule autonome, on parle notamment de Google qui est le premier à avoir relever le défi en concevant la Google Car en 2010. Elle utilise un système de pilotage automatique, un lidar (radar à technologie laser), une caméra, des radars, un récepteur GPS et des capteurs sur les roues motrices. Cette voiture sans chauffeur permettrait de se déplacer sans l’aide de quiconque et garantirait davantage de sécurité sur la route (moins d’embouteillages et d’accidents). Cette nouvelle création révolutionnaire n’est pas encore disponible en Europe, mais les voitures autonomes Google sont déjà autorisés à circuler en Californie et dans le Nevada, depuis le 1er mars 2012. Il semblerait que ce soit le gros enjeux des dix prochaines années … Ces véhicules automatisés soulèvent des problématiques de cyber sécurité, règlementation, infrastructure et environnement.

Certes les bénéfices de ces voitures intelligentes sont multiples : elles facilitent la conduite, procurent d’avantage de sécurité, permettent un usage personnalisé ainsi qu’une connexion permanente. Pour autant, le conducteur perd sa place prépondérante dans la voiture de demain et se coupe du monde réel. On en arrive à un phénomène inversé, presque effrayant, car c’est le véhicule qui conduit le « conducteur » … De nombreuses précautions sont à prendre avant que la voiture autonome se démocratise.

 

1 Comment

  1. L'industrie automobile fait sa révolutio...

    […] “ La voiture connectée… Le constructeur Audi est le premier constructeur automobile à avoir rendu compatible son nouveau modèle S 3 SportBack avec la 4G en Europe. En effet, son système embarqué Audi connect intègre un module LTE ( Long …”  […]

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.