Actu

Le numérique à l’école : évolution ou risque ?

Faire entrer le numérique à l’école, qu’est ce que cela signifie ? Le numérique à l’école est un débat entre experts, enseignants, et politiciens qui fait apparaître des lignes de fracture entre le temps long de l’école et l’immédiateté numérique de la jeunesse. Depuis la démocratisation des nouvelles technologies, le numérique a investi les différentes sphères des entreprises aux foyers en passant par l’école. Depuis quelques années, il bouscule l’école, ses certitudes, son organisation et ses outils.

 

Quels sont les enjeux du numérique pour l’école?

La révolution numérique a fait exploser le nombre d’informations disponibles, ainsi que le nombre de personnes qui peuvent y avoir accès. La demande et les attentes d’éducation ont grandi en conséquence. L’école doit donc évoluer avec son temps et faire une refonte de son institution.

 

Le numérique à l’école : un enjeu politique

L’ex Président de la République François Hollande a lancé en mai 2015 le Plan numérique de l’éducation nationale. L’objectif : accompagner et accélérer la transition digitale de l’enseignement et de l’apprentissage. 500 établissements pionniers du primaire et du secondaire ont été retenus pour sa première phase lors de la rentrée de 2015. Une phase de déploiement à plus grande échelle a été ensuite développée à la rentrée suivante. Emmanuelle Macron a repris et a montré son intérêt pour le sujet avec notamment sa visite de l’école primaire pilote de Berd’huis dans l’Orne pour son équipement numérique performant. L’objectif : la mise en valeur de la modernité d’une école rurale et valoriser le déploiement du numérique sur le territoire.

 

Le numérique à l’école : des avis divergeant

Aujourd’hui le numérique présente des opportunités d’enseignement, mais aussi des dangers face à l’efficacité pédagogique et la vitesse des innovations technologiques plus rapide à déployer qu’à réguler et légiférer.

Lorsque certains soulignent une meilleure adaptation, « Une vingtaine d’ordinateurs portables et autant de tablettes. Il ne s’agit certes que d’outils au service de la pédagogie mais lorsque nos élèves gagnent le collège, ils sont réputés avoir une aisance informatique de niveau 3e parce qu’ils ont pratiqué dès la maternelle ». Enseignante de l’école de Berd’huis, d’autres mettent en cause les réels résultats des écoles numériques. Selon le rapport Pisa 2015, les écoles tout numérique ont en moyenne une stagnation voir une baisse des leurs résultats.

La protection des données de l’école et des écoliers

L’entrée des géants technologiques dans les écoles pose la question de la protection des données des écoliers et celle de l’école. L’enseignement numérique nourri les GAFAM de nouvelles données et des données appartenant à des mineurs : les noms et prénoms des élèves, l’ensemble de leurs travaux et leurs réponses, leurs photos, la liste de leurs copains de classe, avec qui ils échangent, des photos, parfois les notes. Aujourd’hui, la CNIL a autorisé leur utilisation sans réserve spécifique de protection de ces données. Le 7 juillet 2017, sept organisations (fcpe, EPI, Peep, LDH, SIF…) ont fait part de leurs inquiétudes face à l’autorisation en adressant une lettre au ministre de l’Éducation nationale et au Secrétaire d’état au Numérique.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.