Actu

DIGITAL DETOX

En septembre 2011, la France comptait 39,4 millions d’internautes. L’ARCEP (Autorité de régulation des communications électronique et des postes)  dénombrait près de 22,5 millions de foyers abonnés au haut ou au très haut débit. On peut aisément et sans trop se mouiller, affirmer qu’Internet s’est bel et bien installé dans le quotidien des français transformant leur mode de vie à jamais.

Il est aujourd’hui impossible de passer un repas de famille sans que la cousine Bertille ne surfe sur son smartphone ou que l’oncle Léon ne check ses mails « urrrrgents » entre le camembert et la crème brûlée.

ado

On connaît tous l’histoire : la tension monte, les esprits s’échauffent et BIMBADABOUM ! Maman crie, s’insurge (elle a mis trois heures à le faire son poulet aux olives) et nous assène son discours dominical : « A force de se rapprocher des personnes éloignées on finit par s’éloigner des personnes qui nous sont proches. » Mais c’est qu’elle n’a pas tort Maman.

enterrementNous en sommes tous conscients, avec l’arrivée des réseaux sociaux, Internet est devenu le moyen le plus efficace et le plus rapide de communiquer. D’un coup d’un seul il  nous a été possible de communiquer de manière simultanée et instantanée avec des centaines de personnes à la fois.

On a peut-être l’air hyper sociable avec nos 800 amis facebook mais n’oublions pas que selon le nombre de Dunbar, nous ne pouvons entretenir un véritable lien d’amitié avec plus de 150 personnes dans notre vie.

Depuis quelques années, un phénomène de « ras de bol du web » est survenu. Ras de bol des sonneries de smartphones ininterrompues dans le métro, ras le pompon de discuter avec des gens ayants les yeux rivés sur un écran, ça suffit les spams, stop aux pollutions adwares et sus aux virus en tout genre. On débranche tout, on coupe, on arrache avec les dents même s’il le faut. Fini Internet, la mode est désormais au PC hors-ligne.

couper internet

 Et il était temps ! 41% des internautes français déclarent ne pas pouvoir se passer d’internet plus de 3 jours. Certains internautes sont même passés directement du côté obscur de la force, happés par le phénomène « F.O.M.O » Fear Of Missing Out. Incapables de se déconnecter de peur de rater quelques chose, vérifiant l’intégralité de leur boîte mail ou consultant leurs timelines Facebook et Twitter toutes les cinq minutes. Des drogués de l’information, les junkies d’Internet.

Paradoxalement 62% souhaitent se déconnecter volontairement, reprendre le contrôle de leur vie et non plus participer à celles des autres par procuration. Quelle bonne idée !

 Les marques, comme d’habitude, ont saisi l’occasion et ont crée différentes campagnes de communication ciblant les « digital detox »

BKBurger King  par exemple, La chaîne de restauration rapide américaine a effectivement développé Whopper Sacrifice, une application Facebook qui permettait de troquer 10 de ses amis contre un hamburger Angry Whopper gratuit. Cependant cette campagne a été interrompue par l’Equipe facebook car chacun des malheureux élus étaient notifiés allant à l’encontre du respect de la vie privée.

 

kit kat

Besoin d’un break ? A Amsterdam et Amstelveen, la marque a installé des No-Zone WiFi qui, dans un rayon de cinq mètres, bloquent les signaux afin que les gens puissent échapper aux e-mails, mises à jour et autres envahisseurs d’espace. Dans ces endroits privilégiés, ils peuvent s’adonner à la lecture, à la discussion et surtout à une pause Kit Kat bien méritée.

 

 

norte beer

La marque de bière argentine Norte Beer a réalisé une campagne publicitaire basée sur le concept : « Ce qui se passe en soirée doit rester en soirée » Le principe est simple. Afin d’éviter de se retrouver sur certaines photos compromettantes sur Facebook après une soirée bien arrosée, la marque lance un seau réfrigéré avec un système anti-flash intégré. Une petiteVidéo !

 

Et si on apprenait plutôt à mieux vivre avec le digital ?

Mieux vaut ne pas se voiler la face : un « retour en arrière » est peu probable. Les nostalgiques de la disquette et du minitel, faîtes-vous une raison ou bien allez habiter dans la Creuse.  Non mais !

Une forme de lassitude nous a envahis. C’est normal, Internet c’est un peu comme être en couple. Au début la nouveauté c’est excitant mais à la longue ça devient envahissant et invasif. Le temps que l’on lui consacre, l’empiétement sur la vie privée. La rupture nette et définitive aurait au moins été une réaction proportionnelle. Mais pourquoi envisager la rupture lorsque l’on souhaite seulement faire une pause ? Finalement on l’aime Internet. Et si quelque fois l’amour passionnel fait souffrir, il en est de la survie de notre couple de ra-tio-nna-li-ser notre relation.

Pas de panique, on a des solutions !  La recette du bonheur la voici : Distinguons et délimitons de façon plus distincte notre vie privée et notre vie « publique » (personal branding)

digital d

Le « E-rehab » un nouveau business ! Apparu aux Etats Unis puis diffusé dans notre cher pays hexagonal, la déconnexion génère déjà des business : des hôtels et des compagnies de voyages en font un argument marketing et proposent des packs pour digital detox dans des hôtels excentrés, sans connexion autorisée. Des centres de cure dans un cadre idyllique comme Re-start proposent de désintoxiquer jeunes ou moins jeunes junkies, accros à la technologie. Moyennant plusieurs dizaines de milliers de dollars, la thérapie propose un sevrage, du sport, une psychothérapie, du yoga… Comme pour toute autre addiction ? Pas tout à fait. Le centre ambitionne d’apprendre aux toxicos à mieux réguler leur consommation.

Certaines entreprises comprennent ce besoin de coupure et permettent à leurs employés de réellement se reposer lorsqu’ils ne sont plus au travail. Volkswagen en est l’exemple : la marque a décidé de limiter les réceptions de mails sur smartphone aux jours de travail,  permettant ainsi à ses employés de faire une réelle coupure le week end.

De votre côté, sachez que vous pouvez télécharger des applications qui bloquent automatiquement vos connexions selon vos paramétrages, certains outils peuvent également être configurés pour bloquer votre réception de mails durant une période prédéfinie.

On  prend son courage à deux mains, on pose son smartphone, on éteint sa tablette  et on va dire à Maman que son poulet était super bon !

 

8 Comments

  1. Charlie

    Intéressant le concept d’e-rehab, en même temps il fallait bien que ça arrive un jour et c’est plutôt une bonne idée…

    1. TinMar

      C’est quand même une bonne idée d’escroc pour se faire de l’argent à moindre coût ! Ils sont forts ces mangeurs d’hamburgers !!

  2. margauxbaguenier

    Ca c’est un article qui donne envie d’être lu !!

  3. Sylvain

    Je devrais être en détox pourtant je dois venir sur ce blog pour lire ça … paradoxal ma chère !! 😀 Mais très intéressant !!

  4. […] nombre de fois au cours de la journée ! Nous serions bien nombreux à avoir besoin d’une petite cure de digital detox car, sans que nous ne percevions forcément cela comme une pathologie, nous n’aurions pas tort de […]

  5. garau

    Merci Maman!!!

  6. MA DIGITAL DETOX

    Ma digital detox je l’imagine là et nulle part ailleurs… en France ! A Vichy, le temple de la détox digitale. Cà à l’air d’être véritablement sérieux dans un cadre très nature… Cool cette idée de digital detox dans ce monde de bruts 😉 Je trouve donc cà plutôt fun de préserver sa santé et de se mettre dans une bulle pdt qq temps.

  7. Detox Digitale

    Pour en savoir plus sur la tendance du digital detox, visitez le blog : http://detox-digitale.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.