Actu

La tendance de l'éphémère sur mobile

[dropcap] O [/dropcap] n sait que le comportement de chacune et chacun d’entre nous évolue au fil des années. Cela est dû à des changements de nos habitudes, à de nouveaux modes de vies, mais également grâce au développement de nouveaux systèmes visant à partager et à ouvrir notre intimité à d’autres pour se faire valoir.

Les nouveaux leviers digitaux ont non seulement permis de créer de nouvelles applications, mais ils ont également su changer nos habitudes de consommation. Le mobile par exemple, est devenu un objet incontournable dans la vie des gens connectés et une nouvelle tendance se fait sentir chez nos développeurs mobiles.


La rentrée des médias et de l’information sur mobile en France

[dropcap] D [/dropcap] ans cet article, je me suis permis de vous montrer trois applications qui vous propose justement ce nouveau type de tendance, sous trois formes différentes. Mais avant ça, faisons un petit topo des chiffres sur le mobile en France.

Aujourd’hui près d’un Français sur 2 (47,5%) se connecte chaque mois à l’Internet mobile. Cela représente 25,8 millions de mobinautes au 3ème trimestre 2013 soit 3,5 millions de plus qu’il y a un an. (Médiamétrie – Nov. 2013).

La répartition des accès à l’Internet mobile entre sites et applications est stable : plus de 9 mobinautes sur 10 (93,1%) ont visité au moins un site sur mobile et plus de 8 sur 10 (82,5%) au moins une application. (Médiamétrie – Nov. 2013).

De plus en plus de développeurs cherchent donc à créer des applications mobiles visant à partager plus de moments, entre deux personnes ou même à un groupe de personnes, de façon plus courte et plus ponctuelle. La tendance de l’éphémère arrive donc à grand pas dans notre civilisation connectée.

Snapchat, une application bonne élève pour certains, un élément perturbateur pour d’autres

[dropcap] D [/dropcap] ans les faits, l’application SNAPCHAT, développée sous iOS et Android permet à ses utilisateurs d’envoyer des photos et de courtes vidéos à leurs contacts avec une particularité : ces images disparaîtront après avoir été visionnées par le destinataire.

Leur durée de vie va de 3 à 10 secondes, selon les paramètres choisis. L’utilisateur prend la photo ou la vidéo directement depuis l’application, peut l’éditer rapidement en ajoutant une légende ou un dessin, puis l’envoie au(x) contact(s) de son choix, comme sur les photos ci-dessous :


C’est également une excellente alternative aux publications sur les réseaux sociaux, là où l’information reste figée et facilement partagée. Quand on sait qu’un jeune sur dix s’est vu refuser un emploi à cause des contenus qu’il publie sur les réseaux sociaux, cette précaution ne semble pas superflue. Le principe de Snapchat c’est le droit à l’oubli sur les réseaux sociaux.

Bien que Mark Zuckerberg ait pu rater l’achat de l’application pour un montant de 3 milliards de dollars, il y a quelques jours de ça, il continue de faire l’éloge à cette dernière. Cette application mobile est un «phénomène de vie privée très intéressant», a déclaré le fondateur de Facebook lors d’une conférence organisée mardi dernier par l’université de Stanford.

Pour Mark Zuckerberg, Snapchat a contribué à créer une nouvelle façon de communiquer sur les réseaux sociaux. L’application a permis aux gens «qui ne pouvaient pas partager certaines choses de trouver l’endroit où ils pourraient maintenant le faire», a-t-il déclaré. (Le Figaro – Janvier 2014).

En effet, il y a ici un réel potentiel également pour les entreprises, pouvant cibler leurs publicités susceptibles d’intéresser les mobinautes utilisateurs de cette application. Selon les derniers chiffres de Snapchat, chaque jour 200 millions d’images fantômes sont envoyées via l’application (c’est quatre fois plus que le nombre d’images publiées quotidiennement sur Instagram).

Il faut tout de même veiller à bien respecter les conditions de publications et assumer ses actes car les plus malins d’entre nous peuvent retrouver ces clichés et s’en servir à mauvais escient.

I Pop Up – Application sur le partage d’annonces éphémères

I POP UP est le premier service de diffusion et de partage d’annonces éphémères. Simple et gratuit, créez et partagez votre annonce entre amis ou  auprès d’un plus large public. Contrairement à l’application Snapchat, vos publications ne disparaissent pas au bout de 10 secondes, mais bien au bout d’1 heure, de 6 heures, de 12 heures ou de 24 heures !

Vous avez la possibilité d’inscrire un titre, une description, mettre à disposition un mail et/ou un numéro de téléphone et de publier jusqu’à quatre photos. Egalement la possibilité de partager votre annonce de façon classique soit par mail ou par SMS ou en passant par les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Avec I POP UP, vous choisissez où et avec qui vous partagez vos annonces.

Voici quelques aperçus de l’application :

   

PeekInToo – Ou le partage de la vie d’autrui

[dropcap] N [/dropcap] ‘avez-vous jamais souhaité pouvoir faire l’expérience de savoir ce qui se passe réellement à un emplacement spécifique à proximité ou à l’autre bout du monde?

Maintenant vous pouvez!

                                      [vimeo 81129392 w=500 h=281]

PeeKInToo offre une toute nouvelle façon de percevoir et de se rendre compte de ce qui se passe dans le monde, en temps réel et à la demande.

Prenez part à la première du réseau social ANONYME mondial d’échange de vidéo sur des appareils mobiles.

Maintenant, vous êtes en mesure de demander et de recevoir en temps réel un aperçu de l’endroit voulu (par exemple 12 secondes des vidéos) n’importe où dans le monde, de façon anonyme. Vous avez la possibilité d’accéder à plusieurs domaines d’intérêts, de demander un aperçu et d’en profiter, l’espace de quelques secondes. On demande juste aux utilisateurs de ne pas oublier de répondre à toutes les demandes de coup d’oeil près de chez vous …

Toujours vérifier la densité des utilisateurs dans le domaine que vous êtes sur le point de demander un coup d’oeil, afin d’améliorer vos chances d’obtenir une réponse immédiate. Vu que c’est une toute nouvelle application et un nouveau mouvement, les développeurs comptent bien lire les impressions de chacun pour parfaire son application et permettre à chacun de profiter à 100% de chaque moment, où que vous vous situez.

Voici quelques aperçus de l’application :

    

Conclusion

[dropcap] D [/dropcap] ans notre société voyeuriste où la pudeur est une vertu exposée comme un trésor de Rackham leRouge, la vie des autres suscite curiosité et envie, voire carrément la jalousie. Avec la customisation intrinsèque de la télévision sociale, l’exposition des profils sur les réseaux sociaux, la fatuité de la starisation sur nos chaînes TV et Internet, notre quotidien connecté, égocentrique et exhibitionniste déroule le tapis rouge à la mise en scène de soi et des autres sous couvert des plateformes partage et l’édition de photos et vidéos. Il faut tout de même faire attention, car chacun est libre de décider si oui ou non il partage son contenu et ses données, être conscient des risques que cela peut engendrer dans la vie privée de tous pour ne pas franchir la ligne rouge et tomber dans l’illégalité.

7 Comments

  1. Gab

    Certes se sont des applications éphémères, mais il m’est difficile de comprendre l’insouciance de ses utilisateurs. Nous savons tous qu’à partir du moment où nos informations sont sur « la toile », il est aisé, de les retrouver. Heureusement, que ce n’est pas à la portée de tout le monde. Cela dit ça devrait nous faire réfléchir.

    Fichiers éphémères ou non, il y aura toujours une trace quelque part.

    Il me semble qu’à la fin d’année 2013, un groupe de hackers ont prouvé les failles de sécurité de snapchat. Ils ont rendus publics les informations personnelles de milliers d’utilisateurs de snapchat. Alors oui des Applications bien éphémères mais aucun partage sécurisé n’existe à ce jour.

    Cela dit la dernière application me semble intéressante et éveille ma curiosité. Je m’en vais de ce pas la télécharger…

    1. Romain

      Bonjour Gab,

      Merci pour votre retour concernant cet article. En effet Snapchat n’est plus invulnérable car il comporte certaines failles de sécurité. Maintenant, chacune des personnes se connectant à Snapchat doivent prendre leurs responsabilités quant aux partages de leurs données personnelles et aux éventuelles photos postées sur de telles applications.
      Merci en tout cas pour votre réflexion sur le sujet.

  2. Max

    Merci pour cet article fortement intéressant Romain !

    Je vois que Gab partage le même sentiment que vous à ce sujet. Mais justement Gab, que pensez-vous du discours tenu par Mark Zuckerberg à l’université de Standford ?
    On voit bien qu’il y voit une autre façon de s’exprimer sur la toile, peut être de façon plus officieuse à mon goût. J’aimerais avoir votre réaction à ce sujet :).

    Merci à vous deux.

    1. Gab

      Je ne suis pas sur qu’il est bon de prendre au pied de la lettre le discours de M. Zuckerberg. En effet, je vois plus en son discours un nouveau moyen d’accéder à la vie personnelle de chacun. Ça peut-être vu comme du « voyeurisme »… Poussons l’idée un peu plus loin, et émettons l’hypothèse que c’est M. Zuckerberg lui-même qui a piraté et montré les failles de snapchat…
      Ce que je déplore le plus dans ces applications, c’est le manque d’informations pour l’utilisateur sur les risques qu’il encoure à les utiliser. Facebook, snapchat ou peu important l’application, a des failles… A nous de rester méfiants et de contrôler les infos qu’on laisse sur la toile.

      1. Max

        Bonjour Gab,

        Merci pour votre réponse à ma question. Je dois avouer que je partage complètement votre opinion sur ce sujet. En effet, on pourrait croire que Mark ait décidé lui-même de pirater cette application car Facebook est finalement un gouffre d’informations toutes aussi importantes les unes que les autres. Ça permet notamment aux annonceurs de vendre leurs produits, de vous proposer des publicités à gogo sur votre page profil mais également aux autres sociétés souhaitant chercher la vilaine petite bête. En voulant récupérer Snapchat, il pourrait ainsi récupérer tous les contenus soi-disant éphémères et devenir une menace vis-à-vis de n’importe qui.

        Dès lors que vous rajoutez la moindre information à votre sujet sur la toile, il est trop tard pour la supprimer définitivement. Finalement, ne faudrait-il pas être présent sur la toile pour rester tranquille ?

        Malheureusement, le monde d’aujourd’hui ne nous le permet plus puisque vous avez besoin d’être connecté pour accéder à toutes vos activités, un bon exemple d’ailleurs avec les banques, qui obligent de plus en plus les gens à recevoir leurs relevés bancaires électroniquement, big brother est et sera toujours parmi nous !

        Merci pour votre réaction en tout cas Gab 😉

  3. Benoit Prunieres

    Très bonne article, très bien illustré. J’ai beaucoup appris !

    Merci Romain !

  4. Romain

    Merci à vous d’avoir réagi à mon article, Digital News a justement publié cet après-midi un article sur l’application Snapchat et les failles du système de photos soit-disantes éphémères. Certes ces images n’apparaîssent qu’entre 3 et 10 secondes sur votre appareil, mais vous avez largement le temps de faire une capture de cette photo en moins de 2 secondes sur votre smartphone ou votre tablette. De plus, de nombreux tutos sont disponibles sur la toile pour retrouver ces photos « oubliées ».

    Donc finalement l’éphémère est peut-être une solution à cacher certaines choses, attention cependant à ne pas tomber sur un connaisseur de tutos sur Youtube en face de vous qui lui permettra de revoir ces photos et de s’en servir contre vous ;).

    Vous pouvez retrouver cet article en cliquant sur le lien suivant :
    http://digitalnews.fr/350-millions-de-snaps-echanges-par-jour-art-7576-1.html

    Merci à vous et à bientôt !
    Romain

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.