Actu

Effet coup de poing : Le design interactif

Effet coup de poing : le design interactif

Technologie digitales et brand content

Miser sur les technologies digitales, c’est tabler sur un moyen de produire de la valeur ajoutée à du contenu créatif. L’experientiel au service de l’homme, c’est mettre l’accent sur les expériences racontées par le digital. Par définition, tout est connecté, programmé, et tout fonctionne selon des algorithmes pré-définis. Aussi bien interfaces digitales, sites web, et applications. En sachant que les marques ont besoin de s’adapter et de renouveler leur contenu pour construire des histoires et tenir des discours cohérents, le but est de s’enrichir à l’aide du storytelling de marque. C’est tout d’abord parce que certaines histoires ne peuvent tout simplement pas être entièrement transmises à travers des images que le design interactif prend forme.

Déjà, il apparait comme l’art de raconter des histoires qui incorporent des formes d’interactions technologiques, sociales ou collaboratives. Mais aussi comme la manière de proposer des contenus adaptés aux transformations des comportements du public dans un nouvel écosystème technologique.

Le storytelling visuel

De plus, les nouvelles formes de narration se sont vus affublées de multiples vocables: non-linéaires, interactives, transmedia,deep-media, et bien plus encore. Toutes ces formes tendent vers un terme plus global et plus fréquemment utilisé : le storytelling.
En fait, le storytelling dans un site-web, qu’il soit sous forme de tutoriel, de fables visuelles ou de call-to-action cliquable, est tout d’abord établi comme le fait de raconter une expérience sur plusieurs supports médias. Il est d’abord utilisé pour générer des actions et interactions entre un utilisateur et le dialogue qui lui est proposé.

Exemple storytelling interactif

Ainsi, on s’appuie sur la valeur ajoutée du contenu en terme de ressources créatives, pour génerer un engagement plus fort d’une audience souhaitée.
Revenons maintenant au terme d’interactivité, qui demeure lui un terme beaucoup plus ancien puisqu’il est au centre même de notre rapport à la culture que nous consommons. Le cinéma, les jeux vidéos, les projections usent de ses technologies dîtes interactives pour faire naître des émotions. Des dialogues animés pour représenter une idée adaptée de la plus fidéle des manières.
Par contre, les évolutions et révolutions technologiques ont contribué à developper et démocratiser des outils beaucoup plus efficaces, précis, qui eux-même seront amenés à devenir obsolètes au vues de nouvelles ères et langages de programmation. De nouvelles librairies comme le three.js apparaissent et permettent d’envisager de nouveaux formats interactifs pour les interlocuteurs virtuels.

Environnement et interface

Ainsi, des bibliothèques javascript nous permettent actuellement de créer des scènes 3D dans un navigateur web. Son principe est d’être accessible à tout le monde, elle permet des rendus en webGL, CSS3D et SVG.

Voir par exemple les technologies chrome expriment
Utilisée par exemple dans le cadre de « A Journey Through Middle-earth », une experience interactive sous forme de gaming, donnant vie aux lieux et aux personnages des univers de Tolkien. Ici, nous avons droit à un long périple à travers la terre du milieu. Le design interactif a ici pour but de donner vie à une histoire. Sous forme de leasing promotionnel il utilise la proximité et l’immersion de son audience comme plus value.

Premièrement, lorsque l’on évoque le but premier du design interactif, une réponse cohérente serait de dire qu’il sert à générer des actions et interactions entre un utilisateur et le dialogue qui lui est proposé. Mais le fin mot de l’histoire est qu’il sert à décliner du brand content sur des supports visuels variés.

La production interactive

De même, les technologies comme le Web GL nous offre des expériences utilisateurs plus immersives, intuitives.
Finalement, elles affinent l’apparence d’un site web en facilitant l’utilisation de la 3D et de rendus graphiques complexes.

Cette technologie bouleverse les codes de la navigation linéaire et permet de faire vivre une expérience unique. Ergonomie, fluidité et interactions sont au rendez-vous. Au niveau de l’audience, le WebGL est disponible sur desktop, mobile et tablette. De plus, il est compatible avec la plupart des navigateurs existants. Tout le monde a accès au WebGL, il n’y a pas de frontières techniques à dépasser.

Au contraire, le marché de la production interactive est depuis quelques années en plein essor. Pour exemple, des acteurs comme MEDIAMONKS, Stink Digital, UNIT 9, Active Theory ou encore JAM3. La tendance tend également à se développer à grande vitesse en France avec notamment les récents prix des 84paris ou AKQA.

Quelques exemples avec The Next Rembrandt, une fresque interactive.

Because Recollection par 84.Paris (France), ou comment revivre l’histoire d’un label

En conclusion, les marques souhaitent innover pour être au carrefour des technologies du digital. En proposant des stratégies de communication modernes et sophistiquées,  les annonceurs souhaitent dynamiser leurs contenus pour les rendre plus attractifs.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.