Actu

De l'importance du design

 

Tumblr-Mac-Tatoo

Le design fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Chaque objet qui nous entoure est le résultat du travail, d’un ou de plusieurs « designers », si l’on peut les nommer ainsi, qui, à un moment donné, ont décidé de nous offrir leur vision d’une création.

Internet, lui, contrairement à ces objets, ne puise pas ses racines dans la recherche de l’esthétisme. Pour ainsi dire, avant l’arrivée du style CSS, on accordait autant d’intérêt à la mise en forme des contenus qu’à celle d’un bottin. Il est vrai qu’avant toutes choses l’idée était plus de transmettre de l’information, aussi brute soit elle, que de lui donner de la forme.

Yahoo-1993 2

Aujourd’hui, avec l’avancée des technologies, la rapidité des connexions, la possibilité du partage de données, il nous est donné la possibilité d’étendre notre créativité et de repousser les limites de la conception.

Mais, malgré tout, des technologies contemporaines ouvrent le champ des possibles en matière de création. Dans un monde toujours dominé par les développeurs et où le produit fini dépend de l’interprétation dont en font ces derniers, la question de l’importance du design est souvent perçue comme une cause secondaire.

Pensez-y, si vous aviez le choix entre : embaucher un designer ou un développeur, lequel choisiriez-vous ? Après tout, ce sont les développeurs qui font fonctionner les sites, les téléphones, les applications. Les designers, eux, sont là pour décorer, ajouter un style au produit fini.

Pourtant, à en croire feu Steve Jobs, cette approche du design serait complètement fausse. Effectivement, celui-ci, lorsqu’il était à la tête d’Apple, était connu pour dire que « Le design n’est pas simplement à quoi ressemble quelque chose. Le Design c’est comment fonctionnent les choses ». 

Aujourd’hui, cette question de l’intérêt du design reste pertinente, bien que l’on connaisse le succès d’Apple et que son importance ne cesse de croître. La valeur que l’on donne au design a pris du temps à être jugée utile et reste encore banalisée dans certains cas.

Reprenons le cas d’Apple et mettons-le en opposition à l’autre géant de l’informatique : Microsoft.

apple_vs_windows

En effet, Apple, que l’on citait précédemment, s’efforce depuis sa création à pousser les limites du design en terme d’informatique (création de la typographie, travail des formes…), on ne peut pas en dire autant de Microsoft, qui, pendant longtemps, ignorait cette tendance. Windows, qui a brillé par son succès, et a fait de son créateur l’un des hommes les plus riches du monde, n’a, pendant plusieurs années, considéré le sujet comme important en terme de développement.Cette stratégie, qui n’avait que très peu affecté le succès de ce dernier pendant plus d’une décennie, est finalement aujourd’hui à l’origine de ses maux.

D’un côté : le géant Apple qui, par la sortie du nouvel iOS 7, et la critique qu’il a pu susciter, a encré son souhait d’innover durablement, de marquer sa place comme garant d’une esthétique novatrice. En n’hésitant pas à affecter des changements radicaux à toute son interface, alors qu’elle jouissait déjà d’un succès certain.

De l’autre : Microsoft, qui paie les pots cassés, et qui a connu beaucoup de mésaventures avec des versions telles que Windows XP, désormais classée au rang de véritable désastre, essaie, tant bien que mal de rattraper le temps perdu. C’est avec Windows 8, que l’entreprise à essayé de faire son come-back. Mais, soyons franc, nous n’avons pas non plus assisté à une révolution de l’approche créative.

Alors, bien sûr, il est évident que, ni moi, ni vous, n’aurait pu prédire ce changement de tendance. C’est pour cela qu’il est d’autant plus important de savoir où se situer au sein de cette nouvelle façon d’appréhender le web.

Pour comprendre où va le web aujourd’hui, il est essentiel de comprendre que, comme tout autre objet de création, il connaît des cycles. L’ère digitale fait tellement partie de nos vies qu’elle a su s’adapter à notre manière de consommer. Ainsi, comme la mode, l’architecture, l’art. Le monde digital connaît de nouvelles vagues de création. Qui changent et se recyclent.

Pour constater ces changements, le meilleur moyen est de se tenir informé. Et, en matière d’information, qu’y a-t-il de mieux qu’Internet ?

Voici une suite d’outils qui sauront vous tenir au courant des nouvelles créations, ou si ce n’est le cas, au moins vous ouvrir à d’autres sphères du design.

Prenez par exemple DRIBBBLE, lancé en 1999, elle est l’une des plateformes les plus réputées chez les designer et pourtant encore peu connue du grand public. L’influence que le site porte sur le monde du design est bien plus grande que l’on ne le pense.

On y partage les sujets allant du plus abstrait au plus concret du métier de designer, comme la recherche d’inspiration, les conseils de la part d’autres designers, ou la manière de créer pour le mobile. Mais il n’est pas le seul à occuper cette place.

DRIBBBLE

D’autres sites à succès ont vu le jour depuis, des sites comme Deviant ART, qui, malgré son aspect rustique, donne accès à un grand nombre de projets diverses et variés allant de la littérature, à l’image 3D, aux applications, regroupant professionnels et amateurs.

DEVIENTART

Si vous êtes à la recherche du futur Jonathan Ive, ou juste d’un free-lance ayant fait ses preuves, Behance peut s’avérer très utile. Bon nombre d’artistes, plasticiens et illustrateurs en tous genres y tiennent leur portfolio.

BEHANCE
Il est aussi possible aujourd’hui d’apporter sa contribution au design. Les sites AWWWARD et FWA récompensent, eux, les meilleurs sites du moment, venant de tous les pays et vous permettent de donner votre avis.

AWWWARDS

Pour ceux qui souhaiteraient se faire une bibliothèque d’inspiration, Tumblr, ou Pinterest qui malgré le très large panel de contenus qu’il propose, et le fait qu’il soit très porté sur la photographie et la mode, reste un très bon outil pour flairer les tendances de demain.

TUMBLR

Il ne nous reste plus qu’à espérer que ces plate-formes, déjà mondialement connues, sauront attirer l’oeil des annonceurs et des marques les plus dociles, et qu’un jour, chaque création, publicitaire ou non, saura pousser l’art de créer sur le web un peu plus loin.

– Adrian Surguine

1 Comment

  1. rs

    Bsahtek, frenchement bien oula, jconécé pa le dizaïn et frenchement ça à l’ere frès !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*