Actu

Neknomination : à qui le tour ?

Je tiens à remercier mon ami Antoine pour cette nomination… Voilà des mots que vous avez forcément vus si vous vous êtes connecté à Facebook ces derniers jours. Il s’agit de la « Neknomination« , le nouveau jeu à la mode sur les réseaux sociaux. Le principe ? Remercier la personne qui vous a désigné et boire cul sec un verre de l’alcool de votre choix. Le tout filmé, puis partagé sur les réseaux sociaux. Vous obtenez ensuite naturellement le droit de nominer à votre tour trois de vos amis qui auront alors 24h pour s’exécuter.

Quelles sont les origines de la Neknomination ? Pourquoi ce jeu connaît-il un tel succès aujourd’hui ? Et surtout, quelles sont les lueurs d’espoir autour de ce phénomène mondial qui anime le web depuis plusieurs semaines ?

Un jeu entre amis

La Neknomination nous vient tout droit d’Australie et tient son nom de neck drinking, l’équivalent anglophone du cul sec. A la base, un groupe d’amis qui cherchent à s’amuser un peu autour de quelques pintes et qui décident alors de créer leur propre jeu. La mécanique est simple, ils désignent chacun leur tour sur Facebook lequel va devoir boire cul sec son verre. Et puis, étendant le jeu à leurs connaissances, ce dernier a pris de l’ampleur jusqu’à devenir un phénomène mondial.

Viralité des médias sociaux oblige, la Neknomination n’a pas mis longtemps à traverser l’Atlantique pour arriver en France et dans toute l’Europe. En effet, les jeunes du monde entier se désignent tour à tour afin d’honorer leur nomination. Pourquoi ? Tout simplement pour le côté fun, faire comme les autres ou ne pas se dégonfler face à ce défi lancé en publique. Un cul sec n’a jamais (ou rarement) tué personne, donc rien de bien méchant me direz-vous. Malheureusement les réseaux sociaux ont déjà été témoins de bon nombre d’excès et la Neknomination en fait déjà partie. Le jeu pousse en effet à en faire toujours plus pour impressionner ses amis et beaucoup de joueurs n’hésitent pas à avaler des quantités énormes d’alcool. Si certains n’y voient que l’acte symbolique, d’autres préfèrent amener une touche d’originalité à leurs nominations, comme en témoigne cette vidéo qui regroupe les meilleures de Youtube :

[youtube youtubeurl= »LuQZiFTVJ48″ ][/youtube]

Excellent moyen pour certains de se montrer, la Neknomination regroupe tout ce qui fait le succès des réseaux sociaux : l’exhibition d’une partie fun de sa vie et l’image contrôlée que l’on veut laisser paraître. Que l’on soit pour ou contre, elle ne laisse personne indifférent. Les inconditionnels prônent un jeu fraternel basé sur un principe drôle et anodin, les autres dénoncent un phénomène dangereux qui a déjà causé 5 morts.

1506496_10152212091434106_1890849635_n

 

 

Des précédents en France

La Neknomination ravivera forcément des souvenirs à certains français. Rappelez-vous : le 26 juillet 2007, l’utilisateur Dephria publie sur Dailymotion une video nommée Boire un Ricard c’est tout un art, dans laquelle il boit une bouteille entière de Ricard pur entre deux poignées de cacahuètes. Sans oublier le Colonel.

[youtube youtubeurl= »hEAsufEryvI » ][/youtube]

7 ans et 500.000 vues plus tard, pas de nouvelles de l’état de santé de notre ami mais beaucoup d’internautes ont tenu à lui rendre hommage en l’imitant. Ainsi, une dizaine de vidéos en réponse à cette légende de l’alcool du web ont fait leur apparition ces dernières années. C’est donc sans surprise que la Neknomination s’impose petit à petit en France comme le jeu des jeunes, qui sont de plus en plus nombreux à descendre leurs verres. Ou leurs bouteilles.

Et les marques dans tout ça ?

Montrées du doigt et accusées de soutenir ce qu’on appelle désormais le phénomène Neknomination, les marques d’alcool ont tenu à se manifester au sujet de ce jeu afin de montrer qu’elles n’encourageaient en aucun cas de telles pratiques. Ainsi, la Fédération Française des Spiritueux s’est exprimée ce lundi grâce à un communiqué dénonçant le jeu, contraire à la consommation responsable et au Slow Drinking mis en avant par les marques d’alcool en France. Dans ce communiqué, la présidente de la Fédération Sylvie Hénon-Badoinot « soutient sans réserve la modération » et s’oppose fermement à l’incitation à la consommation excessive d’alcool.

Un communiqué similaire a été publié sur la page Facebook Prévention Alcool, premier relai du système 2340 qui est soutenu par un grand nombre de marques :

Sans titre

Relayé par les marques engagées dans la lutte contre la Neknomination, ce post souligne la stupidité d’un tel jeu mais aussi une alternative beaucoup plus utile d’un jeune bordelais : la Smart Nomination.

Une lueur d’espoir : la Smart Nomination

Et si les marques avaient vu juste en mettant en avant l’initiative de Julien Voinson, un jeune bordelais qui a pris les devants et en décidant non pas de boire un verre mais d‘aider une personne dans le besoin. Il a ensuite pris soin, comme la règle du jeu l’indique, de nominer trois de ses amis qui, je l’espère, n’ont pas hésité à l’imiter.

Vous pouvez retrouver la vidéo originale ainsi que d’autres Smart Nominations sur la page Facebook dédiée. N’hésitez pas à y faire un tour !

Petite soeur française de la Neknomination, la Smart Nomination nous vient d’Afrique du Sud. Appelée RakNomination (Random Act of Kindness), elle a été lancée par Brent Lindeque le 31 janvier grâce à une vidéo où on le voit s’arrêter pour offrir à un sans-abris un sandwich et une canette de soda.

[youtube youtubeurl= »x-wztJ4m6xE » ][/youtube]

Désireux d’apporter une note positive à la Neknomination, le jeune sud-africain se contente – sans aucun jugement sur les neknominés – de promouvoir son envie de changer les choses grâce au pouvoir des réseaux sociaux. Un détournement brillant de la Neknomination qui grâce à la même mécanique permet d’aider les plus démunis. Au passage, Brent rappelle les conditions de vie catastrophiques d’un grand nombre de personnes résidant en Afrique du Sud.

Vous l’aurez compris, que vous y participiez ou non, vous serez forcément dans les jours à venir témoins ou acteurs de la Neknomination. Ce jeu qui met en avant la puissance des réseaux sociaux et de leurs usages révèle également la face obscure de la viralité qui pousse les jeunes (mais pas que) à en faire toujours plus pour se donner une bonne image sur le web. Si vous êtes nominé, vous avez désormais une solution beaucoup plus utile qui s’offre à vous : la Smart Nomination.

Alors, qui sera le prochain ?

2 Comments

  1. margauxbaguenier

    J’aime pas ce jeu ! Mais très bon article cependant 🙂

  2. Danaë

    Le problème de ce genre de phénomène, c’est que même les plus jeunes se prennent au jeu, alors qu’ils ne connaissent pas tous encore leurs limites…

    En tout cas je trouve cet article très intéressant et surtout complet.
    Merci Antoine d’avoir su répondre aux questions que je me posais concernant ce jeu qui envahi mon fil d’actu Facebook 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.