Actu

Food Porn : le gras c'est la vie !

A l’heure du bien manger, du manger bio, du manger-bouger, du 5 fruits et légumes par jour, le food porn apparaît comme anti-moralisateur concernant les habitudes alimentaires idéales.

Le food porn délivre les désirs et les pulsions les plus profondes du manger gras.

Avouez que voir un hamburger avec son fromage et bacon dégoulinant de graisse accompagné de frites, ça donne envie… Tenez jugez plutôt…

hamburger_food_porn

Notre ami Karadoc le dit si bien : “Le gras c’est la vie !”

De fait, pléthore de Tumblr, de comptes Facebook, comptes Twitter, de blogs déballent 1001 photos des plats les plus gras, les plus colorés, les plus dégoulinants ou même les plus ragoûtants !
Plus c’est gras, mieux c’est.
Ce rassemblement de photos de plats est l’œuvre d’internautes.

La gloutonnerie 2.0

En effet, la gloutonnerie des internautes est mise à contribution.
Food Reporter est un réseau social où l’internaute est invité à photographier ses plats (au restaurant comme chez lui). Le système est simple : des gourmands prennent donc en photo leurs plats puis les partagent. Les autres internautes peuvent commenter et “liker” (sous forme de “miams”) sur ce Facebook gastronomique. C’est aussi l’occasion d’échanger de bonnes adresses, des recettes ou encore de faire connaître son blog de cuisine.

En effet, avec les réseaux sociaux, il est maintenant habituel et banal de faire partager à ses contacts ce que l’on s’apprête à déguster.

Cette mode de mise en scène de la nourriture a amené des personnes à imaginer le pire en matière de gastronomie d’où l’apparition du food porn.

This is why you’re fat – where dreams become heart attacks

Ce site internet a été crée en 2009 par Richard Blakeley et Jessica Amason, tous deux journalistes. Le sous titre « Where dreams become heart attacks » est transparent et fait appel aux désirs les plus enfouis des gourmands. Cette page web a, en effet, mis en avant les prémisses du food porn, de plus elle est collaborative et invite les internautes à soumettre des photographies de plats maison ou provenant de restaurants. Ce site est une fois de plus un agrégateur de photos de junk food. Il a eu un fort retentissement médiatique à sa sortie. Si ce sont des amateurs qui ont aidé à développer le site, les créateurs de ce dernier ont vu s’offrir un contrat d’édition deux mois après son lancement pour la mise en vente d’un ouvrage répertoriant les plus belles images de food porn.

Epic Meal Time

Epic Meal Time est une websérie diffusée sur Youtube depuis octobre 2010. Chaque épisode est vu entre 2 et 14 millions de fois.
C’est une émission de cuisine présentée par de jeunes hommes originaires de Montréal. Chaque épisode présente une recette, de l’achat des produits à la dégustation.
On peut qualifier ces expériences de cuisine extrême. Dans certains épisodes, un compteur s’affiche à l’écran mesurant le nombre de calories ainsi que les grammes de gras contenus dans la recette préparée. A la fin, ces derniers (avec parfois des guests comme par exemple Arnold Schwarzenegger) dégustent ce qu’ils ont préparé.

Cette websérie est totalement second degré et se moque de l’american junk food mais aussi de la mode de l’alimentation bio et de l’anti junk food.
Dans leurs créations, la bande de cuistots mélange, comme vous l’aurez deviné, des ingrédients très gras. Dans un des épisodes intitulé Fast Food Sushi, la recette se compose de Big Mac, de frites, de nuggets, de bacon, de sauces diverses et ils décident d’en faire des « sushis » et « makis ».

Bon appétit :

Des vegans ont même parodié Epic Meal Time et proposent du vegan food porn :

Epic Meal Time c’est aussi un jeu sur smartphone. Le gameplay est simple (et n’est pas sans rappeler Fruit Ninja) : des aliment de toutes variétés volent dans les airs et le joueur doit faire en sorte de nourrir le personnage principal de la web série avec des aliments phares, donc gras, du show et doit lui éviter de manger des aliments sains (comme du brocolis ou des carottes par exemple). Le score est exprimé en calories et en quantité de gras ingérés.

epic_meal_time_jeu

 

Une autre manière de glorifier le gras : le Heart Attack Grill.

A la base le “Heart Attack Grill” est un restaurant de burgers (situé à Las Vegas) où l’on sert des hamburgers “simple”, “double”, “triple” et même “quadruple pontage”. Les serveuses sont habillées en infirmières et prennent les commandes des clients (qui sont appelés patients et peuvent se déguiser en « malade » à l’aide de blouses). Les menus proposés sont ultra caloriques et se réclament clairement d’être dangereux pour la santé. Les clients faisant plus de 175 kg sont éligibles pour manger gratuitement dans ce restaurant.

Le site internet du restaurant reflète fidèlement l’image du food porn que relaye aujourd’hui internet. Les couleurs sont criardes et certaines illustrations ne sont pas sans rappeler le mouvement pop-art.

Présentation du restaurant :

Ce restaurant se met en scène sur tous les réseaux sociaux en particulier Youtube où de nombreuses vidéos montrent le quotidien avec sa clientèle friande de gras. Il communique et met en avant son goût du food porn aussi sur Pinterest, Twitter, Google +, etc.

La mode du gargantuesque sur d’autres médias

La télévision a cédé aussi à la folie food porn. Oublions les Top Chef et consort qui honorent la haute gastronomie et les parts pour lilliputiens.
Par exemple, Man vs Food entre aussi dans la catégorie des émissions de food reality television. Adman Richman parcourt les quatre coins des Etats-Unis en quête de dévorer hamburgers, pizzas, et autres plats bien riches dans divers restaurants. Richman est un amoureux du food porn, du gras et le fait partager aux téléspectateurs.

Voici l’épisode tourné à New-York :

 

FILF : Food I’d Like to F***

Au final quels sont les ingrédients phares d’un bon plat qu’on peut qualifier de food porn ?

Le hamburger est l’emblème star du food porn. Ce plat est le symbole du manger gras.

Cerise sur le gâteau : le bacon. En effet, cet ingrédient est indispensable pour un bon hamburger. Une fois de plus, des sites internet prouvent qu’une communauté d’amoureux du cochon existe. Par exemple Bacon Unwrapped ou Bacon Today.
Nous avons aussi le fromage, les frites ainsi que les sucreries (cup cakes, cheesecakes, etc).
Voici un petit florilège pour réveiller vos papilles :

hamburgers_food_porndessert_food_porn

 

Vous en reprendrez bien une part ?

fromage_food_porndessert_food_porn_1

 

Alors prêts à vous jeter sur un hamburger ?

Le food porn semble être une réponse extrême au moralisme ambiant sur le « bien manger » mais aussi aux nombreuses émissions de cuisine. Ces dernières font l’apologie du beau produit et des plats équilibrés. Certes… mais cédons de temps en temps à la malbouffe et nos rêves gastronomiques les plus malsains.

Anne-Charlotte Diverrès

Pour lire mon premier article « Des LOLcats au catvertising », c’est ici.

 

 

2 Comments

  1. Angélique

    Bon article bien complet et qui permet, entre autre, de découvrir le concept “Heart Attack », encore un truc bien américain !

  2. Céline Der.

    Je commençais à avoir une petite faim… mais merci Anne Charlotte tu m’a coupé l’envie !!
    Par curiosité je regarderai un épisode de ce genre de food reality television ! Article très original.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.