Actu

Le vrai visage des émotions dévoilé par un algorithme

Il y a des inventions dont on ne sait que penser. Le burger aux spaghettis, les bars à chats, le beurre en stick ou encore le protège slip pour aisselles nous ont tous questionné lors de leur apparition dans nos vies. Mais cette nouvelle découverte va faire passer les lunettes déshabillantes pour des enfants de cœur. Découvrons le logiciel capable de lire nos émotions sur nos visages.

Attention, tu as un peu de sentiments sur la joue

Nous avons tous vécu ce sentiment de trahison : notre visage affiche au monde extérieur notre état d’esprit sans que l’on ait pu avoir une once de contrôle. Aussitôt les « tu es contrarié ? », « Quelque chose ne va pas ? » interrogateurs nous poussent à parler de ce que l’on voulait cacher le plus et que notre visage a dévoilé au grand jour.
Certes, c’est embarrassant. Mais que diriez-vous si en une fraction de seconde ces émotions pouvaient être détectées sur la toile ? C’est ce que propose un nouveau logiciel de lecture du visage.

Des chercheurs de l’Université Karthigayan Muthukaruppanof Manipal International de Selangor (Malaisie) ont mis au point un algorithme qui permet d’identifier les émotions même cachées sur une personne qui parle. Ce logiciel utilise l’analyse vidéo image par image pour arriver à lire les changements musculaires de notre visage. Une manière de découvrir nos véritables émotions.

lucileL1

La double face des technologies

Avec ce logiciel de lecture du visage, la webcam d’un ordinateur pourra repérer les réactions de son utilisateur. Ainsi, on pourra tester les réactions live d’un consommateur face à un nouveau spot tv ou encore un jeu vidéo.

C’est ce que la société américaine Affectiva a aidé à mettre en place en inspirant des firmes publicitaires qui ont testé ce logiciel en analysant la réaction de consommateurs face à leurs projets de communication. Selon Les Echos, cette pratique représente « Un marché colossal puisque les investissements mondiaux devraient atteindre 518 milliards de dollars au niveau mondial en 2013.
Avec son algorithme, les agences peuvent identifier les passages de leurs spots particulièrement appréciés des téléspectateurs et retirer les séquences pendant lesquelles ils s’ennuient. »
La prochaine étape : repérer avec précision sur quelle partie de l’écran se fixent les yeux. «L’analyse du langage non verbal a beaucoup progressé ces dernières années, explique Jean-Philippe Thiran, professeur au Laboratoire de traitement des signaux de l’EPFL. Nous développons notamment des technologiques capables de détecter les expressions et le mouvement des yeux et parvenons à localiser les pupilles et fournir des informations sur la direction du regard.»
Pour résumer, notre marque de gâteaux favoris ne verra plus notre engouement pour  son nouveau produit simplement au filet de bave qui point au coin de notre bouche mais grâce au frémissement léger de nos lèvres et aux mouvements de nos yeux exprimant notre désir d’achat devant son spot tv.

Au-delà de l’avancée que représente ce système pour  le monde publicitaire, il pourrait bien révolutionner les relations humaines. Ainsi,  il représentera une aide pour les personnes handicapées en offrant la possibilité d’utiliser l’ordinateur comme un outil de communication.  A plus grande échelle, il pourrait même améliorer la façon dont nous interagissons avec les ordinateurs qui reconnaîtraient désormais nos émotions principales.
« Équipés de cet outil, nos ordinateurs vont pouvoir gérer automatiquement les ambiances et la luminosité en fonction de nos humeurs, mais aussi adapter leur comportement à notre état. Ils sauront être conciliants s’ils nous voient en colère, évitant d’ouvrir 10 fois la même fenêtre par exemple », illustre Axel Boidin, fondateur de la start-up Pixcel, dans son interview pour Les Echos.

L’équipe à l’initiative de ce logiciel explique que les lèvres sont un élément essentiel de l’expression extérieure de l’émotion.
Un sourire sincère, par exemple, implique, de manière quasiment universelle, la flexion des muscles autour des yeux, des mouvements de sourcils. Grâce à cet algorithme, les créateurs ont déterminé, avec les mouvements de lèvres, les principales émotions humaines.

Gestion-des-emotions

Cette technologie soulève malgré de nombreuses questions sur la vie privée et la surveillance. En effet, les entreprises privées développent de plus en plus l’analyse de ses membres et candidats. Aujourd’hui, l’exploration se cantonne au décorticage des réseaux sociaux mais demain ? Et si votre cher patron lisait votre ivresse sur une photo publiée la veille d’une présentation importante ? Et si votre visage vous trahissait lorsque vous affirmez, en entretien d’embauche, que vous fûtes bénévoles pour la construction d’écoles dans les pays du tiers monde ?

Ginger McCall, une avocate américaine spécialisée dans la défense de la vie privée, pointe également un rapport du National Defense Research Institute intitulé  » Utiliser les indicateurs comportementaux pour aider à détecter les potentiels actes violents ». Celui-ci indique par exemple qu’il serait bon de tester ces technologies qui détectent les comportements suspects dans la Kinect ou la Wii.
Une catastrophe pour le contrôle de notre image, en somme.

Simple avancée technologique ou danger pour notre vie privée ?

N’oublions pas que le danger d’une technologie réside dans le manque de contrôle de son utilisateur. Le four à micro-onde, monstre diabolique culinaire pour nos aïeux, nous a sauvé la mise, à nous et notre Tupperware, bon nombre de fois.
L’idéal donc : une réglementation sévère de l’utilisation de ce système en accord avec la vie privée, ou une cagoule, à vous de voir.

6 Comments

  1. Laura

    Ouaw, javais jamais entendu parler de ça, je ne sais pas si ça m’effraie (pour le perso) ou si je trouve ça génial (pour le pro)… en tout cas super article, c’est captivant !

    1. lucile.laversanne

      Merci pour ton commentaire Laura ! Effectivement, on ne sait pas trop si c’est du lard ou du cochon…

  2. zoedugor

    Incroyable !!! c’est un peu angoissant comme concept…. Mais cela prouve encore une fois que la technologie nous réserve encore des surprises

  3. Angéline

    C’est dingue, digne d’un film d’espionnage futuriste… Mais c’est comme tout dans notre société actuelle, ça va sûrement finir par être utilisé à outrance et empiéter sur notre vie privée… Affaire à suivre de près!
    Merci pour cet article!

  4. lea

    Un sujet intéressant malheureusement exposé un peu sommairement. L’article ne nous apporte pas grand chose, si ce n’est l’illustration d’un humour parfois douteux…

  5. Yves

    Bonne idée d’illustrer avec l’algorithme de Douglas-Peucker pour la simplification de courbes, si ce n’est que ça n’a rien à voir…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.