Actu

L’e-santé : cap vers l’avenir avec les objets connectés !

Cette année 2013 a marqué LA tendance en matière d’e-santé. A l’heure où les nouvelles technologies révolutionnent notre quotidien, le marché de l’e-santé devient une véritable aubaine pour les français. Le suivi de notre santé en ligne tend à se dessiner.

Selon une étude réalisée par la société de sondages d’opinion BVA pour le Syntec Numérique, plus de trois quarts des français sont prêts à échanger en ligne avec des médecins et praticiens, dont 83% le sont pour le suivi d’une maladie chronique.
Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette appétence de nos concitoyens n’est pas une question d’âge. Les plus de 65 ans sont même plus nombreux que les 25-34 ans à être favorable à ces échanges numériques !

Par ailleurs, les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) font de la santé un secteur novateur grâce des technologies de plus en plus pointues et sophistiquées. Focus sur les objets connectés, et notamment ceux dédiés au domaine de la santé et du bien-être.

L’objet connecté : un enjeu majeur pour le futur

Un objet connecté est un matériel électronique qui peut envoyer et recevoir des informations par le biais d’une liaison sans fil, Bluetooth ou Wifi. Cette liaison permet à ces appareils de communiquer avec un ordinateur, un smartphone ou une tablette.

Aujourd’hui, la naissance d’objets connectés se développe de plus en plus. Le champ des possibles s’ouvre alors à un nouveau monde. Voici quelques exemples illustrant cet internet des objets :

  • L’un des premiers à avoir vu le jour sont les lunettes Google Glass. Ces lunettes interactives, compatibles avec nos lunettes de vue, permettent de rester connectés en permanence et en toute circonstance. Attention cependant à éviter de conduire avec ces dernières sous peine d’amende !
  • Des miroirs interactifs qui vous permettent de consulter la météo tout en vous admirant, de profiter de contenus multimédias ou bien encore d’essayer des vêtements pendant votre shopping.
  • Des appareils électroménagers qui misent sur la connectivité : lave-linge, machine à laver, sèche-linge, réfrigérateur qui commande vos courses et vous propose des recettes de cuisine, etc.
  • Des serrures connectées qui remplacent les serrures traditionnelles. L’utilisateur pourra verrouiller ou déverrouiller sa porte d’entrée grâce à son smartphone via une application ou depuis le web.

Serrure

  • La montre connectée qui affiche, certes la date et l’heure, mais aussi vos messages, vos mails et coordonnées précises de la personne qui vous appelle.

Et la santé dans tout ça ?

C’est inéluctable, l’e-santé permettra d’apporter une réelle valeur ajoutée pour les patients : suivi en temps réel de la santé du malade, évolution des usages et des modes de vies, création d’une relation de confiance entre les professionnels de santé et les patients, etc.
C’est ce que l’on appelle le Quantified Self (collecte et échange de ses données biométriques via des capteurs connectés).

Ces objets high tech conquièrent également le corps humain et apportent un nouveau souffle au secteur de la santé. Mesurer ses données personnelles, les analyser et les partager, tout cela sera ancré dans notre vie quotidienne. Les personnes souffrantes, ou même les personnes qui souhaitent simplement surveiller leur santé, pourront par exemple indiquer leur température corporelle, leur qualité de sommeil, leur glycémie, leur tension artérielle, etc.

En terme d’objets connectés ‘’santé 3.0’’, vous avez par exemple la balance connectée qui permet, non pas uniquement de mesurer votre poids, mais de mesurer votre rythme cardiaque, votre pression artérielle, votre masse musculaire et la masse graisseuse de toute la famille !

balance

 Modèle de balance connectée proposé par Withings

A titre d’exemples, il existe également :

  • Des alcootests et éthylotests connectés : l’alcool au volant est l’une des principales causes de mortalité sur les routes. A la différence d’un alcootest classique, ces derniers vous permettent d’être relié à votre smartphone. Vous soufflez sur le capteur et l’écran vous dit tout.
  • Des tensiomètres portables : destiné principalement aux personnes atteintes de maladies cardiovasculaires, le tensiomètre calcule le rythme cardiaque et la pression artérielle des patients, tout en restant connecté avec son médecin ou ses proches.
  • Des fourchettes connectées qui vous dit comment manger et vous aide à maigrir. L’objectif est de manger plus lentement pour favoriser la digestion et ainsi améliorer votre santé.

fourchette

 Fourchette connectée HapiFork

  • Des bracelets qui mesurent votre activité quotidienne et vous amène à rester actif (marche, calorie, sport, etc). Hypoallergénique, il prend en compte le nombre de vos pas, votre temps de sommeil et vos calories avalées.
  • Des podomètres ‘’coach sportif’’ : cet appareil enregistre vos pas, la distance parcourue et vos calories dépensées. Jusque-là rien de nouveau… à la différence de leur synchronisation via votre smartphone dans l’objectif de partager vos données. En fonction des résultats de ses amis, l’utilisateur va – inconsciemment ou non – se fixer de nouveaux objectifs à atteindre.

podo

Podomètres intelligents par Fitbit

  • La boîte de médicaments connectée : un dispositif intelligent qui propose des capteurs placés sur votre boîte de médicament permettant de suivre votre prise de médicament ! Si le patient oublie de prendre un ou plusieurs médicaments, l’appareil le détectera et diffusera des signaux lumineux et sonores pour alerter l’utilisateur. Si l’oubli persiste, un SMS lui sera envoyé, ainsi qu’à ses proches.

 

Quantified Self, dimension sociale, objets connectés… L’ère de la Santé 3.0 promet, grâce à cette collecte de masse, une médecine plus efficace et personnalisée. La technologie se met au service de la médecine et représente ainsi une avancée considérable et des perspectives prometteuses.

 

De l’e-santé à la m-santé

Ces objets connectés ont tous un point commun : la m-santé.
La m-santé, c’est tout simplement l’e-santé sur votre mobile.
Chacune des innovations présentées ci-dessus sont reliées à votre smartphone grâce au téléchargement préalable d’une application qui permet d’utiliser et d’exploiter chacune des données recensées.

Avec la déflagration des smartphones, la m-santé (santé sur mobile) couplée à l’utilisation d’objets connectés a de très beaux jours devant elle. A l’ère du SO LO MO (Social Local Mobile), la médecine, collaborative et connectée devient 3.0.

« Plus de 10 000 applications de santé ont déjà fait leur apparition en France »

D’ailleurs, une étude de PriceWaterhouseCooper affirme que le recours à son smartphone pour suivre sa santé pourrait permettre d’économiser 11,5 milliards d’euros de dépense de santé en France d’ici 2017, ce qui nous amène à un véritable tremplin.
L’e-santé est donc synonyme de m-santé.

Et vous, que pensez-vous des objets connectés ? Seriez-vous prêt à en utiliser, notamment pour votre santé et votre bien-être ?

3 Comments

  1. acswebsante

    Les objets connectés prennent de plus en plus de place dans la vie de tous les jours, je trouve cela très bien, surtout au niveau santé avec les applications de surveillance pour aider à mieux gérer sa forme. C’est la révolution santé digitale!
    Vincent Marco

  2. […] L’e-santé : cap vers l’avenir avec les objets connectés ! […]

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.