Actu

Le phénomène des fans, raz-de-marée sur la toile.

« Les fans », quel drôle de phénomène ! Aujourd’hui quand on dit le mot « fan » on imagine tout de suite plein d’adolescents qui crient, qui pleurent, et qui s’évanouissent en apercevant Justin Bieber. Mais il faut savoir que ce mot désigne en fait quelque chose qui a toujours existé et qui évolue parmi les siècles : « le fanatisme », soit la fascination poussée à l’extrême.  Alors qui sont ces « fans » ? Pourquoi sont-ils si importants ?

Selena Gomez et ses Selenators

 

Les fans vs les fanatiques

Pour revenir au point de départ, le terme « fanatique » illustre depuis toujours une déviance extrême de personnes fascinées par quelqu’un ou quelque chose. Pour vous comme pour moi, quand on parle de fanatisme religieux ou politique, on pense tout de suite à la connotation péjorative du mot et ce pour de nombreuses raisons. Revenons par exemple sur l’assassinat  de Henri III  par Ravaillac, on parle alors d’un fanatique politique. Ou encore du meurtre de Gandhi par un fanatique religieux. Depuis toujours les fanatiques font peur, ce sont des pathologiques parfois incontrôlables.

Mais attentions, petit à petit les fanatiques se sont transformés. Aujourd’hui on parle de « fans » et si le mot s’est raccourcit c’est aussi parce que les déviances se sont amoindrit.
Aujourd’hui, ironie du sort, un « fan » n’est plus forcément un « fanatique ».  Pour moi le « fan » est la version douce du «fanatique», il reste surtout le côté amusant et plaisant de l’admirateur, qui aime sans compter celui qu’il vénère.  Cependant il existe encore une branche commune à ces deux termes : l’adulation extrême.

On peut donc à présent bien faire la distinction entre les fanatiques destructeurs comme Mark David Chapman qui cribla de balles le célèbre John Lennon, et les « fans » enthousiastes comme les Selenators qui adulent la jeune chanteuse Selena Gomez, et crient leur amour nuit et jour sur Twitter.

Les réseaux sociaux créent les fans, ou les fans créent les réseaux sociaux ?           

Parlons à présent des « fans d’aujourd’hui » qui créent un véritable raz-de-marée sur la toile.  L’ère numérique et surtout l’arrivée des réseaux sociaux leur ont donné de nouveaux outils de communication inestimables. Aujourd’hui un fan peu crier à des milliards de personnes son amour pour une star, alors qu’à l’époque des fanatiques, la portée des idées restait bien plus limitée.

Alors on peut se poser la question suivante : Y a t-il plus de fans maintenant qu’il existe Facebook et Twitter ? 

Oui, c’est certain. Les réseaux sociaux permettent aux stars de communiquer avec leur public de façon directe, continue et « intime ». Aussi tous les suiveurs se sentent concernés et il se crée une vraie relation entre la star et le consommateur. Le partage, lui, permet de transformer le consommateur en « fan » « J’aime Mylène Farmer  et je le dis ! » on reconnaît là le vrai fan, il devient prescripteur et c’est à ce moment précis qu’il devient intéressant.

Les réseaux sociaux ont également fait connaître un très grand nombre de personnalités, on pense entre autre à Norman fait des vidéos, ou encore Lana Del Rey qui comme beaucoup de nouveaux talents a démarrée sur Youtube avec son titre « Born To Die ». Toutes ses nouvelles têtes issus du web construisent également de nouvelles communautés de fans, donc : Plus on a de réseaux, plus on a de portée, plus on peut être connus, et plus on a de fans. CQFD !

Mais les fans sont des leadeurs, ne l’oublions pas ! Aussi on voit petit à petit se développer des plateformes sociales à part pour mettre en relations les fans entre eux. Un exemple parmi tant d’autre le site ReseauMetal.com  qui malgré un aspect un peu primaire réunit de nombreux adeptes du genre et permet de partager de la musique, des bons plans, et aussi de se rencontrer entre passionnés.  Une sorte de Facebook archaïque qui séduit aujourd’hui des milliers d’adeptes de métal.

Cette nouvelle tendance se développe et on voit petit à petit certaines catégories de fans se délocaliser sur des plateformes privées.
Mais il y a encore plus fort ! La star internationale Lady Gaga a carrément inventé il y a 1 an tout juste, une nouvelle plateforme sociale pour ses fans les « Little Monsters ». Une création à la demande des milliards de fans qui cherchaient un lieu pour échanger. Le site (LittleMonster.Com) abrite aujourd’hui plus de 39 millions de fans.

Little Monsters Website

Au delà du fait que les fans de Madame Gaga soient comblés, notons aussi l’esprit marketing de la star. Et oui, grâce à ce nouveau réseau Lady Gaga a le contrôle absolu sur les données de ses fans, elle sait : combien, qui, quel âge, ce qu’ils aiment etc. et ça, ca n’a pas de prix ! Les fans sont une mine d’or.

Alors finalement, plus on a de réseaux sociaux, plus on a de fans, et plus on a de fans, plus on construit de réseaux sociaux. Le raz-de-marée n’est pas prêt de s’arrêter.

 

Quand les fans sont prescripteurs pour les médias

On l’a dit, les fans prennent de la place sur le web, ce sont des leaders d’opinion qui partagent leurs idées à longueur de temps sur la toile. Et depuis quelques temps, les communautés de fans ont commencé à influencer les médias.

Revenons un peu en arrière. Il y a à peine 10 ans, pour être une star il fallait passer à la télé, avoir des articles dans Le Parisien et passer en boucle sur NRJ, et c’est seulement après toutes ces étapes, que l’on commençait à être connu et que les fans nous suivaient. Aujourd’hui c’est l’inverse. On poste son œuvre sur la toile, les curieux la regarde, la partage, vous les remerciez et petit à petit ces curieux deviennent des consommateurs puis des fans. Enfin, plus il y a de fans plus les médias commencent à s’intéresser au phénomène.

Prenons un exemple récent et très concret. Un petit groupe anglais nommé The Vamps a commencé sur la toile en reprenant des chansons sur Youtube comme par exemple le titre 22 de Taylor Swift.

Des dizaines de covers et des millions de vues plus tard, le groupe commence à faire parler de lui en France.  Dans leur pays natal (Angleterre) ils sont déjà à quelques semaines de sortir leur premier single « We Can Dance » et les Twittos français réclament le titre en France, en majorité féminine les fans se baptisent elles-même les #vampettes.

La maison de disque française (Mercury Music Group) commence à se pencher de plus près sur le groupe et les statistiques web montrent que l’engouement prend de l’ampleur, aussi quelques mois plus tard, 2 singles sortent sur Itunes France, donnant enfin du contenu officiel aux quelques 80 000 fans français.

Puis arrive le mois de Février, le groupe fait sa première venue promotionnelle à Paris. Le fan club est déjà bien présent mais le phénomène n’a pas encore touché les gros médias. Aussi la maison de disque accompagnée des fans lance une grande opération Twitter et crée le hachtag #TheVampsChezCauet espérant ainsi que le groupe sera reçu  par Cauet, animateur de la célèbre radio NRJ.

Plus de 3 000 Retweet en une journée et 6 fois Trending Topic, les actions des fans auront eu raison de Cauet qui répondra positivement.

OP Twitter - The Vamps

S’en suivra un beau live chez NRJ !

Enfin, de nombreuses actions ont été réalisées durant ces 2 jours de promo à Paris,  afin de remercier tous les fans pour leur aide dans cette course aux médias. Par exemple, les Meet&Greets (rencontre avec les artistes) et un showcase acoustique chez Fan2.fr

Désormais les fans sont bien plus que des ados excités ou des fanatiques enragés, à eux tous ils deviennent de vrais influenceurs à ne surtout pas négliger. Les consommateurs deviennent également des décideurs, un système qui finalement, répond à une certaine logique !

Et vous, de qui êtes vous fan ?

22 Comments

  1. Céline Dupuch (@celinedupuch)

    Super article !! très intéressant et avec beaucoup d’exemples illustrant ce phénomène de société. Toujours agréable à lire 🙂

  2. @thevampsFR

    super article!

  3. enora

    Super article! bravo!

  4. so

    Très bonne description des fans, nous avons le pouvoir!

  5. Gomez

    Superbe article ! Très agréable à lire !

  6. Laurene

    Super article très intéressant, Bravo!!

  7. Manon

    Merci pour toutes ces infos ! Les fans prennent le pouvoir ! Bel article Laura

  8. Margaux Baguenier

    Top l’article !

  9. Magali van Risjwijk

    article trés bien rédigé, clair et trés intéressant

  10. Carla

    Superbe article ; instructif et plaisant à lire !

  11. Blandine

    Une vision sur les fans à laquelle on ne pense pas en pensant à eux. C’est un article intéressant, qui donne envie de pousser davantage les artistes qui nous plaisent sur la toile.

  12. David

    Pas fan de tous les fans, je suis un fan de l’article ! pourtant pas fan, moi-même.

  13. Yasmine

    Toooooop ! Un article précis et bien étudié sur ce phénomène de société !! Well done 😉

  14. van rijswijk juliette

    Article très intéressant sur un sujet passionnant, C’est bien vu, bien analysé, bien construit et donc très sympa à lire.

  15. DESPRES Olivier

    Très bon article sur un phénomène qui concerne surtout les teenagers !

  16. Oma

    Très intéressant, bien vu, bien présenté, très plaisant à lire.

  17. Charlotte

    Merci pour ce bel article. Bien écrit et très intéressant !
    Et puis maintenant je peux dire que je connais The Vamp ^^

  18. Caron Lucille

    Bon sujet, bonne plume ! Et on voit bien que tu sais de quoi tu parles (très convaincant)
    🙂

  19. Clément

    Super ton article ! On sent que tu maitrises une nouvelle fois ton sujet et c’est très agréable à lire 🙂

  20. Charlélie

    bon article, bien construit, très pro.

  21. Sarah et Elise

    Super article, c’est très intéressant ! Bravo !

  22. Céline Derouillat

    C’est une bonne chose que les fans soient ENFIN récompensés ! C’est un peu grâce a nous que les artistes existent ! Top l’article!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.