Actu

Le digital à son apogée. Et les seniors dans tout ça ?

Ce n’est pas un scoop, l’ère est à l’évidence à l’heure du digital.
Surfer sur la toile, consommer en ligne, s’informer en temps réel, profiter du multi écran… font dorénavant partie intégrante de notre vie quotidienne.
Mais les seniors dans tout ça ? Sont-ils perdus face à ces nouvelles technologies, ou au contraire, ont-ils intégré cet univers digital avec aisance ? …

« Internet, Internet … ? Mais qu’est ce que ça peut bien vouloir dire ? Pour moi, c’est du charabia » : voici ce que doit tout bonnement penser une personne âgée, dû à l’explosion du web.
Mais aujourd’hui, vivre sans Internet pourrait devenir difficile pour un grand nombre d’entre nous.
J’ai fait un constat dernièrement. Que ce soit les catalogues, les spots TV, les magazines, la radio… tous les canaux de distribution amènent à un seul et unique canal : Internet. « Plus d’informations sur www », « Connectez-vous à votre compte », « Promotions exclusives sur www », etc.

senior_ordinateur_1_230Au début de l’essor du web 2.0, la cible des plus de 50 ans fut très certainement craintive, perplexe quant à l’arrivée de ces nouvelles technologies. La peur du changement est bien connue.
Mais après réflexion et après un certain temps d’adaptation, il faut bien le reconnaître, on constate aujourd’hui que 70% des seniors possèdent un ordinateur chez eux ! Nous verrons par la suite qu’ils ne possèdent pas uniquement un ordinateur, mais qu’ils l’utilisent.

Le vieillissement de la population en France représente une opportunité de développement sur le web.
En France, les seniors sont au nombre de 22 millions, soit 20% de la population française. En 2050, ils représenteront 35% de la population. En constante hausse depuis 20 ans, il ne faut donc pas les négliger.

Après plusieurs études menées, plusieurs chiffres démontrent que, finalement, les personnes âgées se sont plus ou moins intéressées à ce monde devenu digital. En effet, 11,8 millions des internautes français ont plus de 50 ans.
Selon Médiamétrie, les personnes âgées de 50 à 75 ans sont aujourd’hui 80% à se connecter à Internet au moins une fois par jour, ce qui est considérable.
9 seniors sur 10 utilisent l’e-mail pour être et rester en contact avec leurs proches.
Ma mamie sur Facebook ?! Impensable ! Et bien tenez vous bien : 2,4 millions des personnes âgées de plus de 50 ans possèdent un compte Facebook !

Ces seniors sont également appelés les silver surfers. Un silver surfer est un senior adepte des nouvelles technologies, un cyberacheteur ayant plus de 50 ans.

Le passe-temps du silver surfer : s’informer via des sites de contenu et d’actualités, acheter en ligne, réaliser des démarches bancaires et administratives, consulter des avis consommateurs, ou simplement se divertir.

D’accord, c’est bien joli tout ça. Mais les seniors attendent autre chose de ce phénomène 2.0, celle de soigner leur santé autrement. Maintenant, ils sont prêts à recourir à la santé online. Certains même trouvent cette technologie formidable.
7 seniors sur 10 sont demandeurs de services de santé en ligne.

3467468-senior-homme-assis-a-un-bureau-d-39-ordinateur-a-la-recherche-encourager-plus-de-bonnes-nouvelles-qu

86% des personnes de 65 ans et plus interrogées estiment qu’un accès en ligne à leur dossier médical est important, et 61% des internautes aimeraient pouvoir communiquer par mail avec leur médecin.

Le marché de la e-santé est un marché en pleine expansion. Le boom des applications mobiles et des objets connectés y est pour quelque chose.

Le silver surfer recherche avant tout à gérer et suivre l’évolution de sa santé (son parcours de soin) de manière simple, ludique et pratique.
Mais du chemin reste encore à parcourir car les internautes ont peur de l’exploitation de leurs données sur Internet par les marques, d’autant plus les personnes âgées.

Comment les marques réagissent-elles face à cette génération ?

Le hic avec les marques, c’est qu’elles s’adressent aujourd’hui à une cible « jeune », plutôt qu’à une cible « senior ».
Les marques n’appréhendent pas assez le potentiel de cette génération, qui a un fort potentiel.

Selon le baromètre « Marché des Seniors » Senior Strategic, seulement 5 % des entreprises affirment avoir développé une approche pour atteindre les seniors.

Et pourtant, 50% des dépenses en ligne sont effectuées par les seniors. Mieux encore, 75% d’entre eux ont déjà cliqué sur une bannière publicitaire selon Médiamétrie !

Le marché des seniors représente une opportunité de croissance considérable. C’est pourquoi, en avril dernier, le gouvernement a lancé la « silver economy » (ou économie des seniors).
Il s’agit d’une filière regroupant toutes les entreprises qui agissent en faveur des personnes âgées, en créant des biens et services personnalisés et adaptés à cette cible.

La « Silver economy », un espoir européen pour la croissance

Le cabinet d’études Senior Strategic estime à 92 milliards d’euros la consommation des produits et services conçus pour les personnes âgées de plus de 60 ans !

Les digital seniors sont, pour la plupart, à l’affut des bons plans et des nouveautés. Il n’y a plus de barrières psychologiques. La peur de l’Internet est révolue.
Le fait de commander ses courses en ligne est un atout non négligeable pour le consommateur senior.
Cette génération a également un autre point fort contrairement aux autres générations. Ils sont fidèles, à la différence des jeunes versatiles par exemple et qui changent d’avis comme de chemise. En effet, une fois la marque sélectionnée, ces derniers font preuve d’une grande loyauté envers elle.
Par exemple, chez Pixmania, le taux de ré-achat sur un an est 70 % plus important chez les 50 ans et plus.

On constate aussi que leur pouvoir d’achat est plus élevé.

71% des seniors (+60 ans) ont trouvé facile l’apprentissage du tactile

Leur goût pour Internet est donc bien présent.
Notre mamie Lucienne, la mamie « in » devenue star, en est la preuve vivante ! Pour le découvrir, c’est par ici.

Cette population n’est donc pas à laisser de coté. La recette miracle pour une marque ? Informer, être accessible et créer un lien unique et direct avec le consommateur.

 

Le web 2.0 n’est plus la chasse gardée des jeunes.
Après des débuts difficiles associés à une certaine méfiance, les seniors sont aujourd’hui devenus des cyberacheteurs actifs et des consommateurs avertis. Ils ont tout de 2.0.

1 Comment

  1. verp

    Merci Lea pour cet article intéressant. Pouvez-vous citer les sources de vos chiffres?
    Merci d’avance

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.