Actu

Non sérieusement le Growth Hacking c'est quoi ?

Growth Hacking
Ce terme barbare (pour nous français bien sûr) vient directement de l’association de «growth» (croissance) et «Hacking» (détournement). Le growth Hacking est une vision, poussée par un anticonformisme permettant de réinventer les méthodes de croissance d’une entreprise.

On pourrait le résumer par une citation d’un certain Elon Musk (Fondateur d’entreprise comme Paypal ou Tesla)

Couverture-Time-Elon-Musk
 The best marketer in silicon valley is doing everything you’re not supposed to do

 

 

Autrement dit le meilleur marketeur de la Silicon Valley est celui qui fait tout ce que vous n’êtes pas censé faire

Le growth Hacking est une façon de penser l’approche marketing sans qu’elle ne soit cadrée, il doit toujours sortir des rangs pour rester vivant. Sortir de la zone de confort !
La typologie d’entreprise dans lesquelles cette méthode est la plus utilisée reste bien évidemment les startups. Ce n’est pas juste du marketing, mais une stratégie globale, qui va demander une réflexion sur le développement, la data, le  design, la psychologie sociale, le SEO, l’optimisation, les ABTests, l’Emailing, le copywriting …

Bref vous l’aurez compris il faut réfléchir sur tous les leviers et cela est donc possible dans de petites structures à forte croissance. En somme de la R&D qui aurait pour but de faire grandir l’entreprise mais en utilisant toujours le prisme de la créativité.

 

Mais vous allez me dire :
 
Mais dis-donc le Growth Hacking, ça existe depuis un certain nombre d’années !!

Et vous avez raison !!

 

google_trends_growth_hacking

Tendances de recherche sur les derniers mois (Google trends)

 

Le premier exemple probant de Growth Hacking

Hotmail. Tout le monde connaît, mais savez-vous comment cette messagerie mail est passée de 0 utilisateurs à 12 millions en 1 an et demi (rappelons que nous sommes en 1996 et qu’il y a 70 millions d’internautes dans le monde) ?

 

«PS : I love you. get your free e-mail at Hotmail»

Après avoir réalisé que 80% de leurs utilisateurs venaient de parrainages d’amis l’ajout de cette petite phrase à la fin de chaque mail envoyé depuis la messagerie, a réussi ce qu’un plan marketing initial basé sur de l’affichage et de la radio ne leur aurait sans doute jamais rapporté !

Le partage volontaire ou non des util7-Growth-Hacks-to-Test-on-Your-Next-Landing-Page2isateurs vers leurs amis, collègues ou n’importe qui a permis à l’entreprise de s’étendre à travers le monde (une grosse partie des early adopters venaient d’Inde) et finalement d’être racheté par Microsoft 500 Millions de dollars après moins de 2 ans d’existence (rappelons que la mise de départ était de 300k$ …).

 

Bien-sûr depuis quelques années il y a énormément d’exemples de start-ups qui ont réussi à grossir de façon impressionnante en peu de temps. Pour ne pas revenir sur des exemples classique comme Facebook, Instagram & co, regardons plutôt une entreprise comme Dropbox qui a eu la très bonne idée de donner une récompense pour recommander un nouvel utilisateur avec une telle valeur (de l’espace en plus gratuitement) que le service grossit juste de lui-même.

Ceci est une forme de marketing direct (assez simple il est vrai) mais terriblement efficace. Nous voyons donc que le Growth Hacking est bien une branche du marketing que l’on apprend à l’école et qui existe depuis que l’entrepreneuriat existe. Il est juste mis en perspective avec le monde actuel c’est à dire « user-centric ».

 

La croissance, élément central du Growth Hacking

Les quatre étapes clés à connaître pour bien comprendre le Growth Hacking sont les suivantes:
[yes_list]

  • Acquisition (attirer les visiteurs sur votre site/Appli …)
  • Activation (faire en sorte que les visiteurs deviennent des utilisateurs)
  • Rétention (faire passer les utilisateurs passifs en utilisateurs actifs)
  • Revenus (faire payer les utilisateurs actifs)

[/yes_list]

A chaque étape, il est nécessaire de mesurer les actions mises en place et leurs résultats pour tester, recommencer et améliorer la conversion de vos utilisateurs, en gardant en tête que le but ultime est d’avoir le maximum de personnes dans la case Revenus.

 

Si vous n’êtes pas en train de tester, vous gaspillez du trafic !

Tester et mesurer continuellement est la clé du succès. Des outils sont là pour vous aider.

Par exemple il y a énormément de plateformes d’A/B testing sur internet qui ne requièrent que quelques lignes à ajouter à votre page et vous permettent de pratiquement tout tester sans aucune connaissance technique.
Optimizely et Visual Website Optimizer sont deux bons exemples parmi beaucoup de solutions. Sans aucune connaissance vous pouvez par exemple localiser le contenu de votre page.

Maintenant que vous saGrowth Hackingvez ce qu’est le Growth Hacking et que votre cerveau met en place des combinaisons de scénarii pour augmenter vos taux de conversions ou autres metrics, je ne m’étendrais pas sur les différentes et innombrables (devrais-je dire presque infini) solutions possibles selon votre business, votre produit, votre cible.

 

 

En somme, vous allez en entendre parler de nouveau et très bientôt. Il vous faudra donc vous habituer à prendre des initiatives en « dehors des clous » pour vous faire une place au soleil ou tout simplement vous faire plaisir dans votre job.

 

Dernière recommandation

Ok tout ça c’est bien beau mais gardez en tête que tout ce que vous pourrez lire sur le Growth Hacking et la croissance en général n’est pas à reproduire à la lettre. Chaque outils, chaque best practice est spécifique à l’entreprise, au marché et/ou au produit. Sachez vous inspirer de ce que vous pourrez lire mais ne reproduisez pas !

Pour ma part si je devais vous donner un conseil (à prendre ou à laisser bien sûr) ce serait de bien comprendre le contexte de l’article dans lequel vous aurez trouver votre information en vous posant les bonnes questions (qui est l’audience?  le business model ? le parcours utilisateur ? ce qui a été fait avant …) puis comparez avec votre business pour avoir une idée des probabilités de succès. Sachez garder dans un document toutes ces idées et les prioriser au moment opportun, toutes ne seront pas envisageable pour vous ou du moins pas avant 3, 6 mois ou 2 ans.

Et le cas échéant lors de la mise en place d’un levier contrôlez, contrôlez, contrôlez !!

Bien que l’idée soit bonne et que vous pensez le moment opportun ce ne sera peut être pas le cas et il vous faudra donc prendre des mesures en conséquence.

 

— Ceci n’étant que le sommet de l’iceberg voici quelques sources supplémentaires pour approfondir le sujet —

image_thumb

 

 

Un article (Forbes) sur Andy Johns : la légende (et oui déjà) de la Silicon Valley

 

 

Dolphin Browser App[5]

 

 

Un case study (Venture Beat) d’Edith Yeung ([social_link type= »twitter » url= »https://twitter.com/@edithyeung » target= » » ]Edith Yeung[/social_link]) pour son application Dolphin. Moteur de recherche sous Android.

 

Interview (Décideurs TV) de Growth Hackers Français

[youtube youtubeurl= »LNzoQSfUkBU » ][/youtube]

 

Ou suivez mes tweets sur le sujet : @sylvainducharne [social_link type= »twitter » url= »https://twitter.com/SylvainDucharne » target= » » ][/social_link]

 


Certaines de mes sources d’informations : maddyness / Frenchweb / Growthhacking France

3 Comments

  1. inesfoucher

    Sujet intéressant ! Cela donne envie d’en savoir plus ! Merci Sylvain !

  2. Sylvain Ducharne

    Merci Ines c’était le but !! Pour faire suite à cet article n’hésite pas à lire ça :
    http://www.coelevate.com/essays/why-most-of-the-content-you-read-about-growth-is-wrong
    Car il faut toujours prendre du recul sur qu’on peut lire sur les astuces pour faire croitre vos revenus/ users etc …

  3. Supref

    Bonjour,
    Votre point de vue sur le Growth Hacking est très intéressant, je vous invite dailleurs à venir vous joindre à la communauté francophone du Growth Hacking sur Google+:

    http://goo.gl/orhFGL

    afin de discuter plus amplement sur le sujet.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.