Actu

La collecte de données ou Big Data : Faut-il s'en méfier ?

Le Big Data est un sujet qui à la fois peut fasciner, mais qui inquiète également.

De quoi parle t’on réellement ? De quelles façons les internautes sont-ils touchés ?

Afin que l’on puisse mieux savoir ce qu’est le Big Data, voici une interview réalisé par le groupe Orange :

Le Big Data doit être considéré comme un grand sujet pour tous les acteurs économiques et les organisations impliquées dans la transformation digitale de 2014. Ce sujet doit également s’appliquer à tous les internautes qui produisent ces données au fil de leur navigation depuis tous les systèmes de diffusion mobile (ordinateurs, mobiles et tablettes).

Nuage Big Data

Ces ressources sont ainsi largement utilisées par les e-commerçants pour adapter l’expérience client aux yeux et aux besoins des internautes, mais également à leurs priorités économiques.

Les conseils interactifs ou les fenêtres de chats en cas de questions ne s’ouvrent jamais par hasard. Prenons un exemple, dès lors qu’un internaute se renseigne sur un site d’e-voyages pour un séjour de tant de personnes pour telle destination, et pour telle durée, le site sera capable de détecter le moment où le curseur de la souris se dirigera sur le bouton « retour » afin de faire apparaître ce genre d’interaction, pour éviter que l’internaute n’aille sur une autre page.

7001-assistance-virtuelle-numericable

Si le client s’est enregistré et que son historique d’achats indique qu’il a déjà réalisé des transactions conséquentes, le site mettra en place une fenêtre de dialogue audio, qui sera en mesure de répondre aux attentes du client. Mais s’il s’agit d’une transaction ayant un intérêt beaucoup moins onéreux pour la marque, celle ci proposera une assistance virtuelle. Tout est une question d’argent, plus le bénéfice pour la marque est important, et plus les moyens mis en oeuvre sur un site pour garder un client seront de mise.

e-couponning

Si nous prenons un autre exemple comme les boutiques, on sait que beaucoup d’entre elles ferment leurs portes à cause du web sur les sites e-commerce, mais le Big Data est un bon moyen de sortir les internautes de leur monde virtuel. Par exemple, toutes les campagnes d’envois d’e-mails et newsletters précèdent d’analyses et de comportements d’achats en magasin et en ligne. Ce croisement d’informations recensées sur tout supports permet aux commerçants d’aborder tout client comme s’il était unique. Le couplage de données d’achats est un excellent moyen de proposer des opérations de personnalisation, comme sur des bons de réductions personnalisés en fonction des habitudes de consommation par exemple. C’est notamment ce qui a permis à un distributeur américain de générer 10 milliards de dollars grâce à l’utilisation de ces coupons.

bracelet-disney

Il est vrai que le Big Data offre des solutions sans limite, il faut voir le cas de Disneyland en Floride qui propose un bracelet connecté aux visiteurs pour stocker toutes les informations relatives à leur séjour dans le parc. On y trouve les billets d’entrée, les clés de l’hôtel et même un porte-feuille électronique. Bon je vous avoue qu’il y a un bon coté dans tout ça, pour le client c’est un moyen plus pratique car ça permet d’éviter d’oublier ou de perdre son argent et/ou ses papiers à l’intérieur du parc. Mais la marque y voit un tout autre atout, puisque cela lui permet de savoir ce que son client fait dans son parc, il détermine son comportement d’achat et lui propose des bons plans par rapport à ses envies. Certains pourraient se sentir surveillé, car cela fait plus penser à un bracelet électronique que l’on met aux prisonniers qu’autre chose.

Mais devons-nous avoir peur du Big Data ? Aujourd’hui si nous ne voulons pas partager nos données, il existe qu’une seule solution, rester chez soi, sans téléphone, sans tablette et sans ordinateur. Si vous ne voulez pas être sollicité, il faut savoir se débrancher du système. Tous les internautes sont traqués, que ce soit sur leurs comptes personnels comme professionnels et toutes ces données sont réutilisées.  Le risque principal concerne la désanonymisation des informations : en croisant les données, il serait possible de retrouver l’identité de tel ou tel internaute. C’est pourquoi, il est important que les entreprises qui collectent ces données soient plus responsables. Les sites e-commerce devraient aller plus loin qu’une simple case à cocher en bas de chaque formulaire d’inscription. En effet, et dans beaucoup de situations, les conditions d’utilisations sont bien loin d’être compréhensibles. Certaines incluent même des clauses de confidentialité, inscrites en caractères illisibles et/ou minuscules. Lorsque le client rentre ses données, il serait plus raisonnable de la part des marques de faire apparaître un questionnaire à remplir, où chaque internaute pourrait indiquer sous quelles conditions ses données personnelles pourraient être exploitées. Mais n’oublions pas que le but du Big Data est la collecte de données, et que ces données représentent une certaine valeur marchande pour les marques.

publicite-facebook2

Et ce n’est pas prêt de s’arrêter, en effet la tendance est en train de se développer. On peut notamment le remarquer sur les réseaux sociaux, dont Facebook, réseau sur lequel de plus en plus de marques recrutent des clients potentiels par le biais de campagnes display. Ce système fonctionne très bien grâce aux partage de données que chaque internaute met en ligne, puisqu’il permet de cibler les bonnes personnes en fonction de leurs centres d’intérêts et/ou d’autres critères de sélection.

Ville connectee

On parle de synergies entre secteurs de la vie quotidienne pour gérer la vie entière des gens en partageant des sous-ensemble de données. On parle également de villes intelligentes qui pourront analyser les données de capteurs répartis à divers endroit du secteur. Pour info en 2012, le marché mondial des données a été estimé à plus de 6 milliards de dollars, résultat qui devrait octupler d’ici 4 ans. Donc le Big Data saura toujours offrir de nouvelles opportunités pour fasciner les gens et faciliter l’accès aux données, quelque soient leurs natures.

en quete dactulaite

Afin de créer une ouverture sur cette article et de partager votre avis sur le sujet, je vous conseille vivement de regarder l’émission en quête d’actualité du mercredi 30 avril 2014 sur D8 à 20h50, car c’est une émission qui en quelque sorte parle de la collecte des données sur les réseaux sociaux et de l’atout qu’elle offre aux marques, de façon gratuite, sur le partage de nos données personnelles. Vous pouvez dès à présent retrouver un aperçu de l’émission de mercredi en cliquant sur le lien suivant.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.