Actu

Community manager : les 10 astuces pour exceller

logo-community-manager

Le métier de community manager, contrairement aux potentielles idées reçues, ne se résume pas au simple fait de passer son temps sur les réseaux sociaux, à traîner (les préjugés doivent cesser tout de suite).

Si vous ne maîtrisez pas totalement le sujet et que vous souhaitez en apprendre davantage, laissez-moi vous en dire un peu plus. Pour ce faire, reprenons depuis le début…

Dans le monde, il y a ceux qui vendent des produits/services et ceux qui les achètent (les consommateurs). Le rôle du simple consommateur a beaucoup évolué depuis des années. Nous pouvons aujourd’hui le qualifier de « consom’acteur ». Cela signifie qu’il occupe dorénavant une place très importante au sein de la communication d’une marque/entreprise. Il ne fait plus qu’acheter, il donne aussi son avis. C’est lui qui décide de l’avenir de cette dernière, notamment grâce au développement du digital (réseaux sociaux, blogs, forums, etc). Vous l’aurez compris, le consommateur est devenu un élément central.

Comme l’a si bien dit le dirigeant de DDB Worldwilde, « ce qui rend les marques influentes n’est pas leur taille, mais leur communauté ».

Justement, cette communauté, il faut pouvoir la rassembler et la gérer. Sur internet, tout va très vite (viralité). Il est facile de perdre le contrôle de son image. Pour répondre à cette problématique, le community manager entre en jeu !

Il a pour but de fédérer ces communautés via les réseaux sociaux et de les animer. Il est également présent pour faire respecter les règles éthiques. En clair, il gère les communautés. Le community manager doit savoir analyser les personnes qui créent la communauté. Il doit les connaître sur le bout des doigts. De ce fait, il s’occupe de l’e-réputation de la marque/entreprise.

Être un bon community manager

Si vous lisez cet article et que le métier vous intéresse, voici ce qu’il faut retenir :

  • Être passionné et curieux (Comme dans n’importe quel métier me direz-vous. Mais le community management demande un gros travail de veille)
  • Respecter la ligne éditoriale mise en place (Si cela fonctionne, ce n’est pas pour que vous fassiez tout le contraire !)
  • Maîtriser les medias sociaux (Aussi bien à titre personnel que professionnel. Forcément, sinon ce n’est pas la peine)
  • Être réactif, actif et disponible (Les internautes aiment qu’on leur réponde rapidement. Plus on est vif et mieux on pourra éviter une polémique ou un bad buzz)
  • Maitriser les outils de veille (Déjà que ça demande du temps donc si on maitrise les outils pour être plus rapide c’est mieux !)
  • Avoir le sens de l’organisation et être polyvalent (Il y a généralement plusieurs comptes à gérer en même temps. Il est préférable de ne pas s’emmêler les pinceaux)
  • Avoir le sens du contact (Vous allez tomber sur des relous de première mais peu importe, le but, c’est qu’ils ne ressentent pas qu’ils vous font c****. Ainsi, il faut être diplomate et garder son sang-froid)
  • Connaitre le marketing (assurer le Brand Content)
  • Faire preuve d’anticipation
  • Être stratège et opérationnel (Être exécutant c’est bien mais il faut également être force de proposition et ainsi définir des stratégies. Ensuite il faut les analyser et les modifier si besoin)

Ces 10 points sont très importants mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin. LE PLUS CONSIDÉRABLE. Il FAUT avoir une orthographe irréprochable. Si ce n’est pas le cas, je vous invite à changer de métier dès maintenant.

Connaissez-vous d’autres qualités à posséder pour exercer comme il se doit ce métier ? N’hésitez pas à nous les partager en nous laissant un commentaire.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.